Chacun se construit avec son passé et même si celui-ci est douloureux, il est souvent mieux de le connaître pour se reconstruire ensuite. C’est ce qui attend Hans Nayna dont on connaît à présent l’affaire. « On est le résultat de ce que l’on pense », a-t-il déclaré lors de son passage au Big Willies, Tamarin, samedi dernier. Hans nous confie qu’il pense à présent différemment, qu’il a d’autres projets en tête, qu’il va peut-être changer de répertoire et bientôt un single qui veut tout dire Welcome to paradise. Mais les fans de Hans ne peuvent que saluer son courage quand il dit qu’il assume les conséquences de ses actes et poursuit sa route avec une plus grande énergie.
L’émotion était à son comble quand Hans Nayna s’est installé pour sa prestation. Il a repris les tubes de son Maxi Five et dès les premières notes, la foule présente se laisse emporter par le timbre de sa voix, son charisme. Il a fait découvrir en exclusivité une cover récemment écrite, « Black », et les applaudissements ont accompagné son son interprétation. Mais d’autres artistes ont évolué sur la scène Big Willy’s à Tamarin le samedi 17 octobre. Un line up d’exception :  6 voix, 6 talents, Yvette Dantier, Emanuel Desroches, Nitin Duva Pentiah, Manwar, Eric Triton, Hans Nayna.
Le public attendait cette 3ème édition avec impatience et ceux qui étaient présents ont été bercés par les sons d’ambiance.
La soirée a débuté avec Emanuel Desroches, jeune talent, habitué du One Man Show’z et toujours aussi à l’aise dans son interprétation. Yvette Dantier a été la première lady sur le line up du One Man Show’z. Mais elle a vite conquis le public par le timbre de sa voix et son charme. Et en bonus deux de ses compositions. Nitin Duva Pentiah, le lead singer de La Foule a marqué avec ses textes engagés.
Le parrain du One Man Show’z, Eric Triton a repris ses grands tubes devant un public habitué, au point de reprendre avec lui les paroles en boucle.
Après plus de 40 ans de carrière musicale, Menwar a déployé la même énergie, lui qui connaît les secrets pour captiver son audience.
L’Akoustik Corner a aussi connu un franc succès, co-animé par Yoan Catherine et Christopher Amurat de l’Imazik. Les jeunes talents ont défilé entre les changements de plateaux du line up principal. Entre autres, Emelyne Marimootoo, Fabien Cornelius, Kodok (Claude Prosper), Gary Victor. Des musiciens talentueux se sont retrouvés ensemble et souvent accompagnés d’un trio d’enfer composé de Vincent Nombro au clavier, Ken Seevatheean, Jean-Jacques Valery bassistes et Chritophe Joseph percussions. Magnifique moment lors d’un duo improvisé de Mr Love accompagné d’Yvette Dantier pour sa reprise de All of Me.
Le slam était aussi présent samedi, le public a aussi été charmé par le talentueux Fanio Guillaume, dans son One Man Show’z.
Aussi présents ce soir-là, les représentants de Hope et de TiPA.
Dimanche après-midi, le groupe Five a réuni ses invités entre autres Yoan Catherine, Emanuel Desroches, Yvette, Céline Lily Cole, Dantier pour un Jam plein de surprises. Une jolie petite foule s’est réunie en cet après-midi musical, grands et petits dans le beau jardin du Kenzi Bar. Une belle fête musicale à l’initiative de Mouv qui a mis en place une structure d@encadrement et d’accompagnement de musiciens.