L’ancien ministre des Finances et actuel ministre des Affaires étrangères Vishnu Lutchmeenaraidoo, en congé maladie depuis le 2 mars dernier, se prépare à affronter une semaine décisive avec des rebondissements à prévoir dans l’opération Goldfinger au sujet de l’Euro-Loan de 1,1 million (Rs 45 millions) à 1,5 %. La question qui se pose en début de semaine est de savoir si le principal concerné se présentera au sein de l’hémicycle demain pour la reprise des travaux de l’Assemblée nationale après trois mois de vacances. L’autre interrogation majeure porte sur les prochaines étapes de l’enquête de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) sur les dessous du prêt de 1,1 million d’euros accordé par la State Bank of Mauritius à l’ancien ministre des Finances. La convocation de celui-ci au Réduit Triangle pour des explications se précise sur la base de l’évolution de l’exercice en cours sous la Prevention of Corruption Act.
Ce matin, le ministre des Affaires étrangères n’a pas repris ses fonctions, comme il l’avait lui même suggéré à un certain moment. À l’hôtel du gouvernement on fait comprendre qu’il est toujours souffrant et que ses visites à la clinique se poursuivent. Par ailleurs, dans l’éventualité où il reprend ses fonctions cette semaine, il n’est pas clair si le nouveau ministre des Affaires étrangères compte occuper son bureau de l’hôtel du GM en attendant de se rendre à la Newton Tower ou s’il se rendra directement à la Newton Tower. Le déménagement devait avoir lieu depuis le précédent week-end.
Vishnu Lutchmeenaraidoo n’a pas occupé ses fonctions ministérielles en raison d’une bronchite aiguë. Il a fait une apparition à son ministère après le remaniement annoncé par le Premier ministre qui a vu sa mutation aux Affaires étrangères. Il a passé deux jours à son bureau afin de rencontrer les hauts cadres et ensuite les membres du personnel du ministère des Affaires étrangères avant de reprendre congé pour cause de maladie. Sa convalescence se poursuit. Néanmoins, l’on constatera que le ministre s’est gardé de postings au sujet de son état de santé sur sa page Facebook comme il avait été le cas jusqu’au précédent dimanche.
Au niveau de l’opération Goldfinger avec l’enquête de l’ICAC, le dossier progresse avec cette fois une attention sur le rôle d’un Blue-Eyed Boy et nominé politique, siégeant sur le conseil d’administration de la State Bank of Mauritius. Il aurait exécuté « une importante et délicate mission » dans le dossier de demande de prêt au nom de SVL Trust avant les délibérations du Credit Committee de la State Bank of Mauritius Ltd.
Les limiers de l’ICAC poursuivent le travail d’investigation à ce chapitre et la convocation de Vishnu Lutchmeenaraidoo au QG de l’ICAC est donnée comme une quasi-certitude alors que la question demeure quand ?