Le conflit planétaire qui oppose les Kaiju, créatures extraterrestres, aux Jaegers, robots géants pilotés par des humains, n’était que la première vague d’une attaque massive contre l’Humanité.

Jake Pentecost, un jeune pilote de Jaeger prometteur, dont le célèbre père a sacrifié sa vie pour sauver l’Humanité des monstrueux Kaiju, a depuis abandonné son entraînement et s’est retrouvé pris dans l’engrenage du milieu criminel.


Mais lorsqu’une menace, encore plus irrésistible que la précédente, se répand dans les villes et met le monde à feu et à sang, Jake obtient une dernière chance de perpétuer la légende de son père aux côtés de sa sœur, Mako Mori – qui guide une courageuse génération de pilotes ayant grandi dans l’ombre de la guerre. Alors qu’ils sont en quête de justice pour leurs camarades tombés au combat, leur unique espoir est de s’allier dans un soulèvement général contre la menace des Kaiju. Jake est rejoint par son rival, le talentueux pilote Lambert, et par Amara, une hackeuse de Jaeger âgée de 15 ans, les héros du Corps de Défense du Pan Pacific devenant la seule famille qui lui reste.

S’alliant pour devenir la plus grande force de défense que la Terre n’ait jamais connue, ils vont paver un chemin vers une extraordinaire nouvelle aventure.

Sorti en 2013, Pacific Rim présentait au monde un nouveau genre de héros tandis que de grands robots pilotés par des hommes livraient bataille contre des extraterrestres venus nous piquer nos ressources. Réalisé par Guillermo Del Toro, le film avait rapporté 411 millions de dollars dans le monde.

Cependant, pour pouvoir réaliser La Forme de l’eau (qui a remporté le Lion d’or à la Mostra de Venise et qui a été nominé pour 13 Oscars et a remporté ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur), Guillermo del Toro n’a pas voulu faire Pacific Rim Uprising. D’où la présence de Steven S. DeKnight aux commandes.

Cette fois, l’histoire se passe en 2035, dix ans après les événements survenus dans le premier opus, qui ont vu l’humanité triompher de la menace Kaiju. Du fun, des explosions tous azimuts, et une folie des grandeurs assez jouissive. La critique considère qu’il ne faut pas bouder son plaisir quand on est sensible au soin apporté à une telle conception visuelle et à sa réalisation. On peut toutefois regretter qu’elles ne soient pas mises au profit d’un scénario plus mature, ce qui, après tout, ne coûterait pas plus cher.

Aventure/science-fiction de Steven S. DeKnight

Avec John Boyega, Scott Eastwood, Cailee Spaeny

Durée : 1h51

En salle au cinéma Star.