PAKISTAN : Au moins 58 morts dans l'assaut contre une école de police

Au moins 20 personnes ont été tuées dans une attaque contre une école de police au Pakistan, dans la nuit du 24 au 25 octobre.
Le bilan s’alourdit. Au moins 58 personnes ont été tuées et plus de 100 blessées dans la nuit de lundi à mardi lors de l’assaut contre une école de police de la province du Baloutchistan, au sud-ouest du Pakistan. Un précédent bilan de 44 personnes tuées et 118 blessées a été revu à la hausse mardi matin.
Les assaillants, une demi-douzaine selon l’armée, ont pénétré peu avant minuit dans le Collège de police situé à une vingtaine de kilomètres à l’est de Quetta, la capitale de la province instable du Baloutchistan.

Pas de revendication
« J’ai vu trois hommes en tenue de camouflage, le visage caché et armés de kalachnikovs », a raconté un témoin se présentant comme policier en formation, interviewé par une chaîne télévisée. « Ils ont commencé à tirer et sont entrés dans le dortoir mais j’ai réussi à m’échapper en passant par-dessus un mur ». Des troupes ont rapidement été déployées sur les lieux, appuyées par des hélicoptères.
Aucun groupe n’a pour le moment revendiqué cette action, mais une insurrection séparatiste secoue de longue date le Baloutchistan, une province qui est par ailleurs en proie à des conflits inter-communautaires et à des violences commises par une kyrielle de groupes islamistes.
Le 7 octobre, six personnes avaient été tuées au Baloutchistan dans une attaque qui avait visé des militaires voyageant dans un train de passagers et dont l’Armée de libération baloutche (BLA) avait endossé la responsabilité.
En août, un attentat revendiqué à la fois par une faction talibane, Jammat-ul-Ahrar (JuA), et par Daesh avait fait 73 morts dans un hôpital de Quetta au moment où la foule s’y recueillait sur la dépouille du bâtonnier de la province, assassiné quelques heures plus tôt.