La villa d’Abbottabad, au Pakistan, où résidait Oussama Ben Laden depuis au moins cinq ans lorsqu’il a été tué par un commando américain en mai 2011 a été rasée, a constaté lundi un journaliste de l’AFP.
La démolition de l’édifice de trois étages dans lequel se cachait le chef d’Al-Qaïda, dans cette ville de garnison du nord du Pakistan, avait commencé samedi sous haute protection policière.
« La démolition est terminée, l’immeuble de trois étages a été rasé », a déclaré à l’AFP un responsable des forces de sécurité pakistanaises à l’extérieur du site gardé par des centaines de policiers.
La résidence où Ben Laden se terrait depuis plusieurs années se trouvait sous le contrôle des forces de sécurité depuis que le dirigeant du réseau Al-Qaïda a été tué le 2 mai 2011 par un commando américain.
Ben Laden y vivait avec ses trois femmes et neuf enfants, dont certains étaient ses petits-enfants.
Son cadavre a été abandonné à la mer, pour éviter qu’une tombe en terre attire les sympathisants de celui qui fut le chef d’orchestre des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.
Mais sa dernière maison a attiré quotidiennement des centaines de visiteurs après sa mort et les autorités craignaient que ce site devienne une attraction touristique, voire un mémorial.