Toushita Ramchurn (18 ans), élève au collège Dr Maurice Curé, Yannish Dyall (18 ans), du collège St-Esprit, Damon Duchenne (17 ans) et Maximillien Chong Lee Shin (18 ans), du collège John Kennedy participeront au Pan-Africa Youth Leadership Program (PAYLP), aux États-Unis, du 12 mars au 2 avril. Une initiative du département d’État américain dont le but est « d’encourager la coopération régionale en Afrique et de former les futurs dirigeants ». Ils quittent le pays aujourd’hui.
Les quatre participants mauriciens rejoindront d’autres jeunes de leur âge venant du Liberia, du Nigeria, de Sierra Leone et d’Ouganda pour ce programme intensif de trois semaines au cours duquel ils visiteront trois villes américaines, à savoir Washington D.C, Chicago et Portland, dans l’Oregon. Ils participeront à des ateliers de travail sur le leadership, le service et la résolution des conflits. Des visites communautaires dans des écoles sont aussi prévues. De plus, ils auront l’occasion de vivre une expérience intime en séjournant dans des familles américaines.
Un des éléments clés du programme est de développer des projets communautaires, qui pourront apporter un changement dans la société à leur retour dans leurs pays respectifs. Ainsi, durant ce séjour, ils se concentreront sur l’élaboration d’un plan d’action pour un projet, qu’ils seront appelés à concrétiser à leur retour. « C’est la troisième participation mauricienne à ce programme », fait ressortir l’ambassade américaine à Maurice. La sélection est faite après une série d’entretiens. Selon l’ambassade américaine à Maurice, la compétition entre les candidats était rude. Mercredi dernier, la chargée d’affaires a.i. Susan Falatko a rendu officiel le nom des sélectionnés lors d’une réception en sa résidence, à Floréal, en présence des parents, des recteurs et des participants.
L’ambassade américaine à Maurice souligne que trois élèves et un adulte accompagnateur avaient été sélectionnés pour les programmes 2014 et 2015. L’équipe de 2014 a mis en place un programme de formation de jeunes en leadership pour la région des Plaines-Wilhems alors que celle de 2015, elle, a mis en place un club pour lutter contre la hausse du taux de grossesse chez les adolescentes. Un des participants vient de lancer une campagne pour la protection de l’environnement appelée “Youth United for Environment”.