Lorsque le ministre de la Jeunesse et des Sports a fait son propre bilan lors de son point de presse le 23 décembre, il est clair comme l’eau de roche qu’il n’y avait rien de neuf à signaler. Alors on pensait tous que Yogida Sawynaden allait insuffler un nouveau souffle à ce secteur, comme son parti l’avait promis avant les élections de décembre 2014. Sauf qu’une année après, le ministère des Sports est plus que jamais en mode amorphe.
C’est le moins que l’on puisse dire même si le ministre est venu affirmer devant la presse, le 23 décembre dernier, qu’il «apporte des résultats». De quels résultats parlent-il? Ceux des Jeux des Iles et des Jeux d’Afrique? Sans doute. Mais nous avons commis l’erreur de croire que Yogida Sawmynaden était assez intelligent pour savoir que ces résultats sont avant tout l’oeuvre des sportifs et non «his doings». Sur le plan dse propositions pour doter le sport mauricien de nouvelles structures ou de nouvelles infrastructures, là encore, le mode amorphe a été adopté avec un ministre des Sports qui a énormément voyagé en 2015 sans toutefois apporter un plus à ce secteur.
La seule nouveauté apportée par Yogida Sawmnyaden et son équipe a été les Jeux des Quartiers. Mais là encore, cette manifestation sportive n’a pas été une organisation propre au MJS puisqu’elle a été greffée avec la manifestation «Le Sport ça me dit» organisée par une marque connue de boisson gazeuse. Faut donc pas trop s’étonner de cette situation quand on sait que le ministère des Sports fonctionne à deux vitesses. Alors qu’au niveau du management, c’est le trou noir absolu, comme Week-End a eu l’occasion de dénoncer. En effet, les réunions de management sont quasiment inexistantes et le niveau de réflexion est nul.