Le Managing Partner de la firme StraConsult Amédée Darga animera ce  4 juillet la seconde séance du Parlement Populaire consacré à « La bonne gouvernance et l’accountability ». Il élaborera sur le thème “L’engagement de la société civile : l’assurance de la bonne gouvernance” à la Sal Travayer, au siège de la CTSP, à l’arrière du marché de Rose-Hill.
Ancien député et maire de Curepipe, Amédée Darga est actuellement le Managing Partner de StraConsult, une firme d’expert-conseil en gestion, économie et développement pour la région subsaharienne, couvrant une douzaine de pays. StraConsult a produit une étude, qui avait été commanditée par la Southern African Human Rights Trust (SAHRIT), sur la capacité des médias à Maurice à dénoncer la corruption. L’étude avait entre autres objectifs la perception de la corruption à Maurice et de rapporter comment ce fléau est rapporté dans la presse écrite, parlée et électronique.
L’United Nations Economic Commission for Africa a aussi confié à StraConsult un rapport sur la promotion de la bonne gouvernance en Afrique. « Amédée Darga connaît donc très bien le thème de la gouvernance (voir encadré)  car il a été responsable de l’élaboration de ce “Country Report” pour Maurice dans le cadre de l’African Governance Report, un mécanisme décrit par les Nations Unies comme étant “le plus complet” des rapports d’évaluation sur la gouvernance en Afrique »,  a précisé la principale animatrice du Parlement Populaire, Catherine Boudet.
Notre interlocutrice estime que l’intervention d’Amédée Darga complétera utilement les deux interventions de la séance précédente dédiées au Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP). En effet, lors de la séance du 20 juin dernier, Patrice Curé et Joseph Tsang Mang Kin avaient parlé sur le MAEP en tant que mécanisme de la bonne gouvernance. Le premier est un ancien ambassadeur de Maurice et directeur des affaires multilatérales politiques pour le ministère des Affaires étrangères, représentant spécial du Premier ministre de Maurice de 2007 à 2012 auprès du MAEP, tandis que le second est un ancien ministre de la Culture, membre (nommé par les chefs d’État de l’Union africaine) du panel des “Éminentes Personnalités” du MAEP. Cette séance avait été marquée par la présence d’Arvin Boolell, l’ancien porte-parole du Parti travailliste.
« La présentation d’Amédée Darga sera suivie d’une discussion-débat dans l’esprit de la démocratie délibérative en vue de dégager les pistes de travail des participants au Parlement Populaire sur les questions de gouvernance et d’accountability des autorités envers les citoyens mauriciens », a expliqué Catherine Boudet. Rappelons que le Parlement Populaire est une initiative citoyenne des syndicalistes Reeaz Chuttoo et Jane Ragoo (de la CTSP), qui a pour objectif de proposer un espace public de débats et de délibérations sur les projets de loi et les thèmes concernant les citoyens mauriciens. Espace démocratique ouvert à tous, sans distinction, dans un esprit de démocratie directe et délibérative, le Parlement Populaire a pour objectif d’être une force de propositions en matière de législations. Ainsi, les propositions qui se dégageront de la délibération à l’issue des débats sont transmises à la presse et à l’Assemblée nationale.