PARLEMENT: Suren Dayal ravive la polémique sur le MITD

 

Les graves problèmes affectant les étudiants du Lycée professionnel Sir Guy Forget à Centre-de-Flacq, qui participent à une grève depuis douze jours déjà contre des changements au niveau de la structure des examens, se sont transposés à l'Assemblée nationale lors du Question Time d'hier. Le Government Chief Whip Suren Dayal et le ministre de l'Éducation Vasant Bunwaree ont manifestement été les collateral damages de ces échanges parlementaires, principalement animés par le député du MMM et ancien ministre de l'Éducation Steve Obeegadoo.

 

Suren Dayal a essuyé un véritable coup dur quand le Speaker Kailash Purryag, dans un Ruling, a rejeté un Point of Order formulé par ce député de la majorité en vue de sanctionner le député de l'opposition pour de présumées allégations contre le ministre de l'Éducation. Quelques instants plus tôt, lors des échanges sur le problème des étudiants du Lycée Professionnel Sir Guy Forget, Vasant Bunwaree et Steve Obeegadoo s'étaient livrés à un véritable duel sur les responsabilités de l'un et de l'autre.

 

À la fin du Question Time, Suren Dayal devait prendre par surprise tout un chacun présent dans l'hémicycle. Se prévalant du droit de Point of Order, il a soutenu que le député Obeegadoo se devait de se rétracter pour avoir proféré de graves allégations et insinuations contre le ministre de l'Éducation auparavant.

 

Dayal : On a Point Order, je demande au Deputy Speaker d'ordonner au député Obeegadoo de se rétracter. Honourable Obeegadoo has made a series of serious and unacceptable allegations against minister Vasant Bunwaree. He has said that as in the case of ZEP and Prevoc, the minister is not paying attention to the problems of the Lycée Sir Guy Forget because the students come from poor background. De telles déclarations sont inacceptables. Le député doit se rétracter.

 

Bérenger : What is the point of Order ?

 

Henry : Laisse li kozé !

 

Le Deputy Speaker tente d'intervenir pour comprendre la démarche du Chief Whip alors que le député Obeegadoo objecte à toute décision en faveur du Chief Whip du gouvernement.

 

Assirvaden : Prezant ekskiz enn fwa et fini ar sa…

 

Bhagwan : Dépi gramatin pa inn tand twa.

 

Bérenger : Je crois qu'il faudra au préalable consulter les recordings officiels des échanges avant de décider quoi que ce soit.

 

Le Deputy Speaker entérine cette marche à suivre. En fin de séance, le Speaker, revenu "in the chair" après avoir procédé à l'audition de cette tranche des travaux, devait déclarer que le Point of Order du Chief Whip du gouvernement n'était pas recevable. Dans ses commentaires, ajoute-t-il, le député Obeegadoo avait mentionné le mot " ministry " et non " minister " comme l'affirme Suren Dayal. Ce dernier et le ministre de l'Éducation devaient encaisser cet affront apparent de la présidence de l'Assemblée nationale alors que les députés de l'opposition jubilaient et applaudissaient le Ruling du Speaker.

 

Aucun changement

 

Un peu plus tôt en début d'après-midi, Steeve Obeegadoo avait interpellé le ministre de l'Éducation au sujet de la grève des étudiants qui perdure au Lycée Professionnel Sir Guy Forget. Il voulait savoir si le ministère de l'Éducation a initié une enquête en vue de situer les causes de ce mécontentement estudiantin.

 

Le ministre Bunwaree a soutenu que depuis 2007 avec l'adoption de la MITD Act, le Lycée Sir Guy Forget tombe sous la responsabilité du MITD, conformément à la réforme dans le secteur de l'Éducation et plus particulièrement la filière prévocationnelle. Il a confirmé que les étudiants de ce Lycée effectuent un sit-in depuis le 19 mai. Il a concédé trois principaux points en litige, soit la reconnaissance du Brevet de Technicien sanctionnant ces études techniques, les possibilités d'admission pour un diplôme universitaire (DUST) et les chances de bénéficier de bourses universitaires.

 

Dans sa réponse liminaire, le ministre s'est voulu rassurant en affirmant qu'il n'y a eu aucun changement dans le programme d'études en cours et que la collaboration du Mauritius Examinations Syndicate (MES) est toujours assurée. " There has been no change brought to the curriculum. It is clear that there is no reason to have any apprehensions ", devait-il faire comprendre en ajoutant que " the merger of the Lycée Sir Guy Forget is in line with international trend to equip our young to the world of work ".

 

Obeegadoo : Je n'ai rien entendu au sujet de l'enquête du ministère de l'Éducation, dont j'ai fait état dans mon interpellation Je constate que le ministre et le ministère de l'Éducation se sont lavé les mains de cette affaire ?

 

Bunwaree : Une enquête a été menée… I do not believe that the students are acting on their own. Il y en a d'autres qui sont derrière eux. Je lance un appel à la raison à ces étudiants…

 

Cette remarque du ministre de l'Éducation soulève des protestations des rangs de l'opposition avec une réponse véhémente du député du MMM.

 

Obeegadoo : I do my work as a Member of Parliament. Le ministre peut-il confirmer que depuis 2003, le Lycée Sir Guy Forget ne dispose pas de "Fully Fledged Manager" et que cette institution est placée sous la responsabilité d'un Officer In Charge avec des problèmes de santé ?

 

Bunwaree : Il reconnaît que c'est lui-même qui a procédé à la nomination de cet officier.

 

Obeegadoo : Quand le merger est intervenu en 2009, il n'y a pas eu de consultations avec les parties concernées. Aucun contact avec la PTA, avec les membres du staff pou encore la Students' Union. Le fait demeure que le syndicat du personnel a dû manifester devant l'IVTB House pour se faire entendre ?

 

Bunwaree : The Honourable Member is mixing issues. J'ai présidé une réunion avec les syndicats et il y a eu des points de désaccord, qui ont été soumis à la médiation du Pr Torul. C'est ce qui explique le délai. Je suis ouvert à des discussions…

 

Obeegadoo : Rien sur la Students' Union ou la PTA…

 

Bunwaree : To pa ti la kifer to pa inn mette li…

 

Obeegadoo : Depuis 2009, les reçus émis officiellement ne comportent aucun en-tête… Rien…

 

Bunwaree : Nous sommes dans une période de transition…

 

Opposition : Trois ans période de transition même…

 

Obeegadoo : Les équipements n'ont pas été remplacés au Lycée Sir Guy Forget ?

 

Bunwaree : Ce n'est pas seulement le cas au Lycée Sir Guy Forget. He was responsible for that. Now we are changing…

 

De vives protestations se font entendre des rangs de l'opposition d'autant plus que le gouvernement est en place depuis 2005.

 

Obeegadoo : Comme ce fut le cas pour les projets de ZEP et de Prévoc, avec le lycée de Flacq, le ministère s'en lave les mains... Aucun représentant du ministère n'avait fait le déplacement pour la réunion de ce matin...(Le brouhaha intervient à ce stade.)

 

Bunwaree : He is responsible for that…

 

Bérenger : Donne to plas Choonee, li faire mieux ki twa…

 

Labelle : Six ans après, pe koz koumsa…