Lutchmeeparsadsingh Ramsahok du Parti Action Libéral critique vivement l’Alliance Lepep pour son bilan au bout d’une première année au pouvoir sous le leadership de SAJ. « Au bout d’un an le bilan est catastrophique », a-t-il affirmé lors d’un point de presse hier au Centre Social Marie Reine de la Paix. Le PM, dit-il, avait promis lors de la campagne électorale la création de 15 000 emplois par an, soit 75 000 emplois créés à la fin de son mandat. Or, constate-t-il, c’est l’inverse qui s’est produit. « Rien n’a été abouti dans le manifeste. Ce ne sont que de fausses promesses. »
Pour le leader du Parti Action Libéral, le Good Governance and Integrity Reporting Bill a été présenté dans l’unique but de nuire à certains politiciens. « Instead of justifying your wealth acquired in the past seven years, it should have been 32 years, since 1983, then we would have clearly seen and know who is really honest. » L’écroulement de la BAI de Dawood Rawat, poursuit-il, a été précipité sur une base de vengeance politique. Il se demande ce qu’il adviendrait si Dawood Rawat « wins his case of defamation of USD 1 billion (38 billion rupees) against the government. Who will pay ? » Le leader du PAL soutient haut et fort que SAJ n’est pas apte à gouverner. Il se dit pour une alliance entre le PTr et le MMM, et lui en tant que président du Parti Action Libéral est prêt à la rejoindre.
Dans un récent discours, dit encore M. Ramsahok, SAJ a humilié Menon Murday, président de la Mauritius Tamil Temples Federation, en disant « si mo ti nomme Murday, dimounn ti pou riye mwa au nivo international, ti pou gagn deshoneur. » Pourtant, relève-t-il, quand Menon Murday était un membre du MSM, on lui avait trouvé des qualités. « Zordi zot trouve li pas bon comme vice-Président. Zot pe insulté enn communauté. » Il remercie Vidya Narayen pour avoir refusé le poste de vice-Présidente de la République car considérant que ce poste ne pouvait être basé sur un aspect ethnique et communal. Il rappelle que le ministre Showkutally Soodhun était autrefois un “collecteur des syndicats” et qu’aujourd’hui il est le N° 3 du gouvernement. « La honte pou le gouvernement, ministre Soodhun dire enn Prince Jordanie pou investi dans Maurice. Ce qui a été démenti par le Prince. »
Par ailleurs, Lutchmeeparsadsingh Ramsahok fait ressortir qu’à une époque les retraités ne percevaient que Rs 360 en plus sur leur pension de retraite. « Navin Ramgoolam fine monte pension là par 10 fois en donnant Rs 3 600 aux vieux. SAJ li fine donne enn augmentation que de Rs 1 400 en plus. » Pour conclure, le leader de PAL a soutenu que le PM est entouré d’une équipe d’incompétents. « C’est un bilan catastrophique qui repose sur la vengeance, les règlements de comptes et la protection des petits copains. SAJ continue à donner à la population de faux espoirs concernant les créations d’emplois dans le pays, de même que des développements majeurs sous forme de Smart Cities. »