PARTIELLE AU N° 18 : Le candidat du PMSD connu cette semaine

XLD, de retour de Rodrigues : « Nous allons remplir le vacuum politique dans l’île marquée par une grande pauvreté »
La délégation du PMSD, menée par Xavier-Luc Duval, le leader de l’opposition. accueillie à l’aéroport Plaine-Corail, mardi dernier

Le PMSD lorgne deux fronts politiques dans les prochains jours. Ainsi, le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, qui est devenu grand-père pour la première fois, ce matin, devra annoncer le nom du candidat de son parti à l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes (N° 18) d’ici la fin de la semaine. En parallèle, suite à la visite effectuée à Rodrigues la semaine dernière, le PMSD a pris la décision d’assurer une permanence politique en vue de remplir le vacuum politique dans l’île en signifiant son intention de contester tout scrutin que ce soit sur le plan régional ou national.
Le temps que Xavier-Luc Duval assume son nouveau statut familial, il devra se pencher sur la partielle. En effet, depuis ce matin, il est devenu grand-père d’une petite fille de trois kilos, Alizée, soit la fille de son fils Alexandre et de son épouse Chloée. Mais très vite, avec les consultations au sein du parti et l’imminence de la publication du Writ pour la partielle au N° 18, le PMSD devra procéder à la présentation de son candidat face à entre autres Nita Jaddoo pur le MMM, Arvin Boolell pour le Parti Travailliste et Roshi Bhadain du Reform Party et député sortant de la circonscription. À ce matin, très peu d’indications ont transpiré quant à cette investiture.
Par ailleurs, le leader du PMSD se déclare satisfait de l’accueil reçu par la délégation à Rodrigues. « Pendant quatre jours nous avons établi des contacts prometteurs avec la population. Notre constat est que face à Serge Clair, qui fait son temps, un vide politique s’est installé. Johnson Roussety a quitté Rodrigues. Nicolas Von Mally a perdu de sa crédibilité sur le plan politique. Le PMSD a pris la décision d’assurer une présence permanente dans l’île avec un secrétariat pour la mobilisation de l’électorat et lutter contre les pratiques abusives, qui sont légion dans l’île. Nous allons contester les élections régionales et nationales à venir », a déclaré Xavier-Luc Duval.
« Notre slogan à Rodrigues sera Non à la pauvreté et aux abus du pouvoir. La pauvreté est criarde dans l’île en dépit de toute l’infrastructure routière. Rodrigues n’a pas réussi son développement économique. L’aéroport n’a pas changé en dépit des Rs 900 millions que j’avais allouées en tant que ministre des Finances. Le câble optique est encore une illusion même avec les Rs 700 millions disponibles. La situation de l’eau est encore plus catastrophique. Les Rodriguais ne reçoivent de l’eau pour leur consommation que deux heures par mois », a poursuivi le leader de l’opposition.
Un autre grave fléau à Rodrigues est le chômage. « Il n’y a aucune statistique sur le chômage dans l’île. La situation est extrêmement grave. Des mesures doivent être prises pour créer des emplois » réclame Xavier-Luc Duval. La délégation du PMSD, qui comprenait également le secrétaire général, Mamade Khodabacus et le secrétaire de l’aile jeune du parti, était arrivée à Rodrigues, mardi soir. Mercredi dernier ils ont eu plusieurs séances de travail notamment à Roseaux et Cascade Jean Louis. Une réunion générale avait été organisée à Cascade Jean-Louis jeudi dernier de même que des contacts particuliers sur le terrain.