PARTIELLE AU NO 18 - HIER AU CENTRE NELSON MANDELA, BERTHAUD : Le Mouvement Premier Mai aligne Jack Bizlall

Hier en début de soirée, devant un Centre Nelson Mandela plein à craquer, Me Dev Ramano s'est désisté en faveur de Jack Bizlall dans le cadre de la désignation d'un candidat du Mouvement Premier Mai (MPM) pour la partielle dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18). Jack Bizlall a exhorté Pravind Jugnauth à se porter candidat pour légitimer son poste de Premier ministre.
« Dev (Ramano, Ndlr) inn explike kifer li pa kandida... En toute amitié et ensemble avec lui, nous avons décidé que je serai candidat pour la partielle dans la circonscription Belle-Rose/Quatre-Bornes, au No 18 », a annoncé hier soir au Centre Nelson Mandela, rue Berthaud, Quatre-Bornes, l'activiste social Jack Bizlall, devant une salle comble et enthousiaste. « Dev ek mwa nou indisosiab dan kontex politik moris ! » a-t-il ajouté pour expliquer sa proximité avec celui que le MPM avait également nommé comme éventuel candidat à cette partielle.
« La lutte sera difficile. Mais partout à travers le monde, ce sont des minorités qui ont apporté des changements significatifs dans l'histoire ! » a encore expliqué Jack Bizlall. Pour illustrer ses dires, il a notamment cité l'émergence du PTr et du MMM. « Le MPM et mwa, nou fier ki nou dan sa minorite-la pou enn sanzeman profon dan Moris. Mo zoue mo rol, mo assim mo responsabilite », a élaboré l'activiste social, avant d'exhorter les citoyens de Quatre-Bornes et les travailleurs en particulier « à assumer les leurs » dans le contexte de cette partielle.
« La masse dimounn dan Quatre-Bornes, dan tou cirkonskripsion Moris, tou dimounn ki mo finn kotoye dan mo karier bizin deverse dan No 18 pou explik zot kamarad, zot fami, kifer li inportan soutenir MPM pou enn possibilite serieuse ki nou parti fair so kandida elu dan sa patiel-la », a poursuivi Jack Bizlall. S'il a critiqué les leaders des « partis traditionnels », l'orateur a particulièrement eu des mots durs envers celui du MSM, Pravind Jugnauth. « Roshi Bhadain a été un candidat du MSM. Ce parti a donc l'obligation morale d'aligner son candidat à cette partielle, d'autant que son leader, Pravind Jugnauth, n'a pas été présenté au poste de Premier ministre aux élections de 2014 et qu'il traîne des casseroles : son cas devant le Privy Council, les allégations de financement du trafic de drogue, les objections au projet Metro Express sans consultation populaire... Se obligatwar ki MSM present so kandida dan sa eleksion-la e sa kandida-la bizin Pravind Jugnauth parski li ena kont pou rande ek lezitimiz so pozision ! » a-t-il insisté.
Pour sa part, Dev Ramano a expliqué sa décision de se désister au profit de Jack Bizlall. « Enn mo alerzik ek eleksion. Jack ena so lanprinte dan listwar nou pei, dan lakaz ek fami boukou Morisien ki li finn aide, ek ankor ena so kontribision pou amene dan Moris », s'est-il écrié. « Fode ki travayer konpran ki dan li kit zot lisinn kot li pe amen rol prodikter ek kot li gagn soutien Jack Bizlall, fode pa ki dan li rant lakaz ek amenn rol sitoyen, li pa oblize sanze vinn trap palto misie bann parti traditionel kuma MSM, MMM, MP, ML, etc... »
Dev Ramano a d'autre part plaidé pour un élargissement d'une plateforme unitaire de la gauche. « Dan nou sagess, nou kone ki lezot organisasion de goss ossi existe. Lalit existe, Rezistans ek Alternativ existe, bann organizasion ekolozik existe, bann mouvma syndical existe... Nou bizin kapav konstrwir ansam enn plateform pou enn kandidat inik dan sa eleksion-la... Nou deza ena la kalite dan nou komba, aster inn ler pou nou gagn ossi la kantite ki pou fer la diferans ek bann parti traditionel. Mai mem si sa na pa konkretise, nou pou kontinie pou plaide pou linite parski ena elektion zeneral 2019 ki pe vinn e se aster ki nou bizin kumans prepar nou. Nou kampagn demar zordi ! » a-t-il élaboré.
Ce congrès a été présidé par Selven Govinden. Jack Bizlall a annoncé la tenue de son prochain congrès à Goodlands pour sensibiliser les habitants des autres régions sur les enjeux de cette partielle et des élections générales à venir.