Xavier-Luc Duval, leader de l'opposition
  • Le leader des Bleus s’insurge de l’association d’Arvin Boolell à VoH

Le PMSD se présentera-t-il seul ou en alliance? aux élections générales  Le doute subsiste malgré des affirmations passées de ses dirigeants selon lesquelles le parti briguera les suffrages sans nouer d’alliance avec aucun autre parti aux prochaines élections. Vendredi, lors d’une réunion à cité Beau-Séjour, le leader PMSD a laissé entendre, caméra à l’appui : « Bliyer sa zafer PMSD pour fer marchepied-là ! » Toutefois, Xavier Duval a ajouté que « nou pou aller prochaine fois, égal égal minimum ». Ce qui laisserait sous-entendre une alliance quelconque… Mais pour l’heure, l’attention est plutôt concentrée sur la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes, leur candidat Dhanesh Maraye et les virulentes sorties du PMSD contre ses adversaires, plus particulièrement Arvin Boolell et Nita Jaddoo.

A cité Beau-Séjour vendredi, Xavier Duval n’a pas mâché ses mots à l’encontre du candidat du PTr à la partielle au No 18, Arvin Boolelll. « Mo conne Arvin bien », a-t-il souligné d’abord, avant de déplorer la récente sortie du candidat rouge aux côtés des dirigeants de Voice of Hindu (VoH). Une aberration, selon le leader de l’opposition, de la part d’Arvin Boolell, qui fait de grands discours sur l’unité nationale, alors que, parallèlement, le PTr s’associe à un regroupement « qui a fait la pluie et le beau temps sous le règne de Navin Ramgoolam. Zot met même pavillon rouge partout, dans cité Beau-Séjour, après to (NDLR : Arvin Boolell) marse ar VoH ».

Il a rappelé que lorsque le PTr était au pouvoir, « tou seki VoH anvi fer zot fer ». Pour le leader des bleus, c’est une honte et la population ne doit pas tolérer cela. « Sa qualité dimoun la pe perdi zot létan », a-t-il fait remarquer à l’assistance.
Idem en ce qui concerne la candidate du MMM, ajoute Xavier Duval : « Même zafer avec Mme Jaddoo. Li dire li de passage. So leader même Inn dire li pa pou plage pou générales. Lendemain election li conner li pa pe elu, li pou ale dans ene nouveau circonscription. » Il a lancé un appel aux citadins de Belle-Rose/Quatre-Bornes : « Fer ou lespri travay. Ou tape so laporte, li pa pou la. Pa perdi zot letan. »

Prenant la caméra à témoin, le leader du PMSD a dit que son parti ne se laissera « pas utiliser», comme par le passé, aux prochaines élections générales. « Bliyer sa zafer PMSD pou fer marchepied-là ! » Mais il reste que cette déclaration n’est pas sans équivoque. En effet, alors que dernièrement les dirigeants, présentant d’ailleurs Xavier Duval lui-même comme futur Premier ministre, clamaient que le PMSD irait seul aux élections générales, Xavier Duval a laissé entendre vendredi que « nou pou aller prochaine fois égal égal minimum ». Il demande d’ailleurs l’accord de ses partisans « zot d’accord lors là non ? » insistant que le PMSD ne se laissera pas berner par quelconque parti qui solliciterait une alliance.

Dans le contexte, le leader de l’opposition, plaidant pour le vote du candidat bleu Dhanesh Maraye, a demandé aux Quatre-Bornais de renouveler le 17 décembre la confiance placée en son parti et lui-même, lors de cette partielle.

Le candidat bleu, lui, a expliqué les raisons de son engagement dans la politique — « pour apporter un changement dans le pays » — et auprès du PMSD, « un parti visionnaire ». Il a également été très critique envers le PTr et le MMM, plus particulièrement contre les leaders de ces partis, et a traité de haut le leader du Reform Party avec qui il n’a « pas de temps à perdre ».