PARUTION : Et si Shakespeare, Cervantes et Proust étaient les pionniers de l'interculturel ?

L'Open University of Mauritius et le Centre de recherche sur l'interculturel (CRI) ont lancé dernièrement leur première publication sous le titre The intercultural and the arts. Ce livret devrait prochainement être accessible au public dans quelques librairies. Il restitue les interventions que le Nobel de littérature Jean-Marie Le Clézio et le docteur en linguistique et spécialiste de l'interculturel Issa Asgarally ont faites à l'Université de Caroline du Nord et à la Duke University en avril 2013.
Jean-Marie Le Clézio et Issa Asgarally avaient été invités par une maître de conférences spécialiste de Le Clézio à donner une conférence à deux voix à l'Université de Caroline du Nord dans le cadre d'un tour américain, qui les a également amenés à s'exprimer à la Duke University et devant des lycéens francophones. À l'université de Caroline du Nord, Jean-Marie G. Le Clézio a partagé quelques pensées sur l'interculturel. Il y constate notamment que le mot « culture » a pris, pendant le siècle dernier, des significations qu'il n'avait pas auparavant. Ainsi, à la fin du XIXe siècle se limitait-il par exemple aux notions de races, de coutumes ou de littérature.
L'écrivain se souvient aussi de manuels de philosophie plus récents qui se concluaient sur les philosophies grecques et latines, en ne faisant qu'une brève référence aux présocratiques. Des mentions beaucoup plus brèves étaient faites aux pensées orientales, telles le confucianisme, le taoïsme ou l'hindouisme, sans leur reconnaître cependant le statut de philosophies, les présentant plutôt comme des codes moraux ou, pire encore, comme des superstitions… Aucune allusion n'était faite aux cultures amérindiennes, à celles du Pacifique et du continent africain, comme si la plus grande partie du monde n'était qu'un trou noir pour ces disciplines.
Le Clézio rappelle qu'au nom de la culture, le pire a été commis à travers l'histoire, évoquant le système nazi où la suprématie de la culture germanique justifiait l'élimination des autres cultures jugées inférieures, énumérant les campagnes de purification ethniques au Cambodge, en Afrique, ou encore la révolution culturelle chinoise. S'il reconnaît que la culture a aujourd'hui un rôle important dans la vie sociale à travers de multiples expressions, elle est aussi fréquemment le symbole de l'impérialisme et de l'oppression des identités.
Littérature, clé d'accès à la vérité
Jean-Marie Le Clézio croit davantage dans les vertus et le pouvoir de la littérature sous toutes ses formes (poésie, théâtre, roman, etc.) pour favoriser l'échange et accéder à la vérité d'un territoire en profondeur, à la fois sur les plans matériel et spirituel. Il partage ensuite son expérience personnelle en racontant ce qu'ont représenté pour lui, alors qu'il était enfant, les livres qui avaient constitué la plus grande richesse de son arrière-grand-père.
« Indeed, if the intercultural is a difficult dream, it is due to the fact that culture is too often affiliated to power. Most of the powerful nations of today are unicultural. They offer their social models and their cultural achievements as unique references, imposed on the rest of the world.
As I am strongly confident in the role of literature, I am convinced that it will contribute to the advent of the intercultural. Through translation, free access to books, access to other cultures, through public libraries, and from now on, through the miracle of Internet. The intercultural is not a fancy dream. »
Dans son intervention présentée devant l'université de Duke, l'écrivain propose une autre réflexion sur la notion d'universalité cette fois, notamment dans le domaine de la littérature, passant en revue une multitude d'œuvres ayant transcendé les frontières. “Why the intercultural ?” est le titre de la conférence qu'a donnée Issa Asgarally à l'Université de Caroline du Nord. Partant du constat que le XXe siècle a été marqué par la violence et la guerre, il développe sa définition de l'interculturel puis passe à sa déclinaison dans différentes disciplines des arts et des sciences humaines, en faisant aussi un état des lieux de la place qui y est faite de nos jours pour l'interculturel. Cette intervention établit aussi les bases de ce que sera le futur Certificat en éducation et médiation interculturelle appliquée que l'Open University proposera l'an prochain en collaboration avec l'université de La Réunion.