PARUTIONS: Les rêves de Sylvestre Le Bon

Le poète Sylvestre Le Bon nous a livré une nouvelle édition de son dernier recueil de poésies, qui avait été publié en 2010 sous le titre Couleurs tropicales. Si les textes sont les mêmes, à quelques détails près, le recueil parait cette fois sous le titre Rêves en fugue. Rien que ce changement titre témoigne du souci permanent de cet auteur de toujours remettre l’ouvrage sur l’établi.
Le deuxième titre est certainement plus approprié à cet ensemble de textes dont l’inspiration ne se limite pas aux seuls thèmes tropicaux, mais puise également dans des réflexions tout à fait universelles, dans des pays aux climats plus tempérés ou plus arides, et dans ces réminiscences affectives qui font la substance de la vie de tout individu.
Cette volonté de se perfectionner et de se dépouiller des clichés poétiques parfois un peu faciles, en recherchant une expression plus personnelle, est palpable lorsque l’on compare ces textes avec ceux du premier recueil Ballades d’ici et d’ailleurs. Ce titre et le nouveau nous renvoient aussi à la musicalité de la langue qui est le propre de la poésie. Pourtant, Sylvestre Le Bon ne saurait être un poète qui se limite à une recherche purement formelle et esthétique.
S’il ne peut être enfermé sous le qualificatif de « poète du signifié » comme l’avait défendu Vèle Putchay à la sortie de son premier recueil, le fait est que la valeur de sa poésie réside beaucoup dans le sens des mots qu’il choisit.
Attaché à la tradition du vers libre, et ne recherchant pas la rime à tout prix, Sylvestre Le Bon a l’art de proposer des images inattendues, dans un style où la musique des mots relève de la découverte et d’un risque à bien calculer si on les lit à voix haute. Ces textes à déguster tranquillement se répartissent en plusieurs parties qui ne manqueront pas d’intéresser les amateurs : Couleurs tropicales, Tranches de vie, Beau-Bassin et Les marches de l’horizon.