Pas de quoi fanfaronner!

Monsieur Le Ministre Roopun, vous ne pouvez pas éternellement vous contenter d'un CONSTAT POST MORTEM après destruction, sinon vous n'êtes plus que le contrôleur des destructions finies! C'est ridicule... Ce qu'il vous faut diligenter à chaque fois, comme pour la School, c'est une ENQUÊTE, qui nécessite des investigations poussées... Quelle est la cause du sinistre? Qui a donné l'ordre de détruire la School? ... Où sont passées toutes les tonnes de teck extraites de la destruction? Avez-vous même l’intention, un jour, de répondre à tous ces questionnements?
Ainsi, vous affirmez : "Depuis 2015, il y a un projet de rénovation à Trou-Fanfaron et la force policière envisage la construction d’un nouveau poste à côté." Cette phrase, en fait, ne dit-elle pas tout? Aucune consultation préalable, "rénovation" et non restauration, enfin, un bâtiment en béton armé à proximité ou jouxtant l'ancien poste de police!
Au point où il serait même possible de se demander si la cause de cette destruction ne résiderait justement pas dans la concomitance de ces projets urbains avec ce soudain sinistre.
Derrière la disparition de la School, n'oublions pas qu'il y avait également le déménagement de la Cour suprême... On ne nous fera pas passer des vessies pour des lanternes... Il y a des forces d'inertie colossales en matière de patrimoine, dont je ne peux croire qu'elles soient le simple fruit du hasard!
J'en veux pour preuve la Gare Victoria! En 1998, il n'y a pas si longtemps, la Gare avait un toit, un étage, des bureaux administratifs nombreux : centre de vaccination international, la National Transport Authority, etc. Mais en quelques années, il ne demeure que les quatre murs dont on espère en coulisses la disparition par un cyclone éventuel qui, heureusement, n'est jamais venu à ce jour... Cette inertie des pouvoirs publics serait aussi coupable qu'un crime car aujourd'hui, la dernière heure d'un bâtiment représentant plus d'un siècle d'Histoire, s'avère en réalité soigneusement programmée de longue date.
Personnellement, je peux vous dire aussi que la situation des casernes de pompiers en bas du NPF est bien pire! Aussi ces bâtiments anciens sont-ils tous condamnés à brève échéance... Si vous n'avez aucun plan préventif ou législatif, ou pire, si vous avez des lois en matière patrimoniale, mais sans cesse bafouées, si vous avez des organismes publics de protection des monuments aux chairmen ou membres non nommés, alors ne vous étonnez pas de voir les bâtiments d'autrefois y passer un par un et à la queue leu leu car vous arrivez sur les sinistres comme dans les westerns la cavalerie après les massacres, ou comme l'on dit à Maurice, "après la mort, la tisane".
Telle que vous la concevez, votre action ne serait en effet que gesticulations et effets de manches d'un Tartarin sans perspective véritable! Vous ne me ferez jamais croire que votre ministère soit un tant soit peu sensible au patrimoine ou à la culture. Le propre d'un ministre des Arts et de la Culture est depuis un bon moment, de n'avoir que faire de ces deux notions, hélas! Il y a des raisons et des responsabilités à toutes ces destructions. Votre ministère avait vocation de les conserver et les transmettre; qu’a-t-il fait?
Assumez au moins les conséquences de l'absence de vos actes!