Yushdev Bahadoor, un ancien inspecteur des écoles, avait été condamné pour une affaire de pédophilie en septembre 2012 à 12 ans de prison par la Cour intermédiaire. Il avait fait appel de la sentence. Son procès ayant été retardé suite au décès du juge qui le présidait, le nouveau bench lui a accordé une remise de peine de deux ans. L’ex-enseignant ne purgera donc que 10 ans de prison.

L’accusé avait plaidé non coupable. Selon l’acte d’accusa- tion, il répondait de trois charges, soit de “causing a child to be sexually abused” et de deux accusations de “taking indecent photographs of children”. Il était défendu par Me Jacques Panglose alors que la poursuite, elle, était soutenue par Me Mohana Naidoo.

Les faits reprochés auraient été commis en 2005, alors que la présumée victime était âgée de 12 ans. Il s’agit d’un garçon qui venait d’échouer aux examens du CPE. Il avait indiqué, lors d’un procès à huis clos, qu’il prenait des leçons particulières chez l’accusé, qui dispensait alors des cours gratuitement. L’adolescent avait formellement identifié des photos que l’ancien inspecteur aurait prises alors qu’il était dans des postures indécentes avec lui et d’autres jeunes de son âge.