L’année financière se terminant au 30 juin 2017 a été marquée par une progression de 9 % du chiffre d’affaires du groupe CIEL à Rs 20,26 milliards alors que les bénéfices nets se sont élevés à Rs 1,14 milliard contre Rs 1,18 milliard pour l’exercice 2015-2016.
Le groupe CIEL Ltd a affiché en 2016-2017 un résultat avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) de l’ordre de Rs 2,9 milliards, soit une croissance de 5 %. La marge d’EBITDA (en pourcentage du chiffre d’affaires du groupe) reste stable à 14 % alors la valeur de l’actif net par action (NAV) de la société a atteint Rs 9,37, soit une hausse de 11 % par rapport à son niveau de l’année précédente. Cette hausse s’explique par une plus forte contribution des pôles « Textile », « Finance » et « Agro & Immobilier » dans le portefeuille de la compagnie.
Commentant, dans un communiqué de presse, les résultats financiers, Jean-Pierre Dalais, Group Chief Executive de CIEL, souligne : « CIEL affiche une augmentation satisfaisante de son chiffre d’affaires et une performance financière nette relativement similaire à celle de l’année précédente, qui s’explique par les investissements stratégiques que nous avons réalisés récemment. Nous sommes confiants que notre montée au capital de CIEL Textile, la rénovation du parc hôtelier de Sun, l’assainissement de son bilan financier et le renforcement de notre position de leader sur la santé à Maurice vont nous permettre de réaliser une croissance sur le moyen et long terme. Nous allons désormais renforcer notre focus sur les opérations afin d’améliorer leur performance ».  
Passant en revue les performances des cinq pôles d’activités de CIEL, la direction relève les faits suivants : 
Secteur textile : le segment tissage (Aquarelle) continue d’afficher de bons résultats et reste le principal contributeur aux profits de CIEL Textile. Les opérations indiennes du segment tricot (Tropic Knits) ont pesé sur les résultats du textile alors que le segment de la bonneterie (Floréal Knitwear) a également connu une année difficile dans un contexte de restructuration de ses unités de production, d’un volume de ventes moindre et de marges réduites principalement sur le marché du Royaume-Uni. 
Pôle hôtelier : Sun Limited a terminé la rénovation de tous ses hôtels et commence à bénéficier de son nouveau positionnement prix ainsi que des opérations du Shangri-La Le Touessrok Resort & Spa et du Four Seasons Anahita, ouverts tout au long de l’année contrairement à l’année précédente. La réouverture du Kanuhura Resort & Spa aux Maldives et la fermeture de La Pirogue ont cependant ralenti la progression des résultats de Sun en 2016-2017. Les coûts de fermeture non-récurrents devraient s’estomper complètement en 2017-2018.
Finance : ce pôle continue d’afficher de bons résultats alors que de nouveaux procédés et stratégies sont mis en place au sein de ses activités bancaires – BNI Madagascar S.A et Bank One – ainsi qu’au niveau de ses activités fiduciaires avec MITCO. Ces actions ont permis de compenser la sortie exceptionnelle enregistrée par le fonds de private equity du Groupe, Kibo Fund et le gain réalisé sur la valeur des biens immobiliers par BNI en 2016. 
Agro & immobilier : ce secteur d’activité a enregistré une forte progression de ses résultats, grâce aux opérations sucre d’Alteo Limited dans la région, notamment en Tanzanie et au Kenya où les prix du sucre ont été supérieurs à 2015-2016. Ferney Limited a également enregistré une augmentation de la valeur de ses terres de Rs 226 millions en 2016-2017. 
Santé : les résultats ont été négativement impactés par 1) la première consolidation de l’Hôpital Wellkin dans le groupe The Medical and Surgical Centre Limited (MSCL) depuis janvier 2017 et 2) la dépréciation importante du Naira au Nigeria qui a conduit à une dévalorisation de Rs 138 M de la cote part de CIEL Healthcare dans Hygeia Nigeria Limited.