PÉRIODE 2017-2021 : Perspectives positives pour le secteur hôtelier, selon le PwC

Les revenus passeraient de 634 millions d’euros en 2016 à 857 millions d’euros en 2021

Les perspectives pour le secteur hôtelier mauricien sont très encourageantes, estime PwC South Africa, qui a présenté, hier soir, à des représentants de l’industrie hôtelière locale, les principales conclusions d’une étude sur le développement de ce secteur pour la période 2017-2021. Selon PwC South Africa, les chambres d’hôtel rapporteraient des revenus estimés à 857 millions d’euros en 2021 contre 634 millions d’euros en 2016, soit un taux de croissance annuel composé (compound annual growth rate) de 6,2 %.
Chargé de la présentation des principales observations faites dans le cadre de l’étude en question, Pietro Calicchio, PwC Africa Hospitality Leader, a fait ressortir d’emblée que les données recueillies par PwC South Africa concernent principalement les revenus provenant de la vente des chambres d’hôtel et que ceux concernant la restauration et autres services associés à l’industrie hôtelière n’ont pas été considérés. Le bilan 2016 pour le secteur hôtelier local montre que les revenus ont augmenté de 15,3 % en 2016 pour atteindre 634 millions d’euros et que les tarifs moyens par chambre ont grimpé de 5,6 %. Le nombre de nuitées s’est accru de 9 % alors que le taux d’occupation des chambres s’est élevé à 75,3 % contre 69,2 % en 2015.
Le nombre de visiteurs étrangers a continué de croître (de 1 152 000 en 2015 à 1 275 000 en 2016), un taux de croissance à deux chiffres (+ 10,8 %) étant enregistré. Selon PwC South Africa, ce développement est attribuable dans une bonne mesure à l’augmentation des vols directs et aux investissements soutenus dans le secteur touristique. Les responsables de l’étude pensent que le nombre de touristes devrait progresser graduellement au cours des cinq prochaines années, passant à 1 375 000 en 2017 et à 1 625 000 en 2021. Au niveau des revenus, les établissements 4-étoiles pourraient réaliser un montant de 241 millions en 2021 avec un taux d’occupation de 66,6 %. Les revenus des 5-étoiles sont estimés à 441 millions en 2021 avec un taux d’occupation de 77,5 %.
L’étude, selon Pietro Calicchio, a indiqué que les établissements hôteliers mauriciens disposeraient de 14 075 chambres en 2021 par rapport à 13 600 en 2016. Le taux d’occupation général des chambres d’hôtel remonterait à 79, 8 % en 2021 contre 75,3 % l’année dernière. Les revenus moyens par chambre disponible passeraient sur la même période de 169 euros à 209 euros. Pietro Calicchio a soutenu lors de son exposé que les prévisions faites précédemment par PwC South Africa ne sont pas loin des résultats enregistrés par l’industrie. Concernant le taux d’occupation des chambres, une estimation de 73 % avait été faite pour 2016 alors que le taux réel s’est chiffré à 75,3 %. Pour ce qui est des revenus totaux provenant de la vente des chambres, une croissance de 12,7 % avait été anticipée pour 2016 alors que le taux de croissance réelle a été de 15,3 %.
Le PwC Africa Hospitality Leader a également passé en revue la situation des secteurs hôteliers sud-africain, kényan, nigérian et tanzanien. La contribution du tourisme en Afrique du Sud au produit intérieur brut de ce pays s’est élevée à 10 % en 2016. À Maurice, selon Anil Gayan, la part de cette industrie au PIB a été de 7 % pour la même année. PwC South Africa s’attend à une croissance de 5,6 % du nombre de touristes se rendant en Afrique du Sud cette année. Le bureau annonce que les perspectives pour le Kenya, le Nigeria et la Tanzanie sont favorables pour les prochaines années.