Le pessimisme est de retour auprès des dirigeants d’entreprises à travers le monde quant aux perspectives de croissance de l’économie mondiale à en croire la 22 édition de l’Annual Global CEO Survey. Réalisée par le cabinet d’experts-conseils, Price Water House Coopers (PwC), cette étude a été entreprise auprès de plus de 1300 chefs d’entreprises dans 91 territoires à travers le globe. Premier constat: 29% des dirigeants d’entreprises interrogés anticipent un recul de la croissance mondiale.

L’an dernier, en 2018, seuls 5% des chefs d’entreprises interrogés pensaient ainsi. Alors qu’en 2018, toujours, 57% de ceux interrogés faisaient preuve d’optimisme quant à une amélioration de la croissance, ils ne sont plus que 42% à penser ainsi cette année. S’il laisse sous-entendre que le climat mondial de confiance s’apparente à celui qui prévalait en 2013 quand la croissance économique mondiale n’a pas dépassé la barre des 3%? PwC convient, quand même, que le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit, malgré tout, une progression de 3,7% de l’économie mondiale en cette année 2019.

Par rapport à l’Afrique, le rapport laisse, là encore, entrevoir du pessimisme. En effet, plus de 25% des dirigeants d’entreprises implantés sur le continent noir prévoient un déclin du taux de croissance cette année contre seulement 10% en 2018. Dans le cas particulier de Maurice où, selon l’étude, les perspectives demeurent positives, le niveau de confiance est, quand même, en baisse après le pic de 2017 est-il rapporté