Photo illustration

Le Pesticide Bill sera bientôt introduit au parlement. C’est l’annonce faite récemment par le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, à l’occasion de l’inauguration du Plaine-Magnien Young Entrepreneurs Sheltered Farming Park. Le Premier ministre a, lui, déclaré que « des sanctions seront prises à l’encontre des personnes qui ne respecteront pas la loi ».

Selon Mahen Seeruttun, le projet de loi, dont l’objectif est de réglementer l’utilisation des pesticides dans les champs, « est presque finalisé ». Une campagne de formation sera lancée à l’intention des planteurs et “sprayers” afin de leur enseigner les techniques à adopter pour assurer la sécurité. Une autre campagne médiatique sera lancée pour sensibiliser les planteurs sur la manière d’utiliser les pesticides afin d’offrir un produit sain aux consommateurs. Pour sa part, Pravind Jugnauth a expliqué que l’utilisation des produits chimiques « engendre une dégradation de la terre », qui devient de moins en moins fertile.

D’ailleurs, il a annoncé la concrétisation du laboratoire de technologie alimentaire, qui s’assurera que les produits soient sains et ne contiennent pas de produits chimiques. « Il faut veiller à ce que les produits sur le marché ne soient pas néfastes à la santé. Il y a des personnes sans scrupule, qui ne veulent que faire des profits et qui ne respectent pas les normes établies. C’est un avertissement. Le jour où nous voyons qu’il y a des abus, nous envisagerons des sanctions contre ces personnes. Ma priorité, c’est la santé publique », a déclaré le Premier ministre.