PHÉNOMÈNE RELIGIEUX: Notre Dame de Velankanni mobilise les foules

Les fidèles sont venus en grand nombre à la messe dédiée à Notre Dame de Velankanni

Depuis que la statue de Notre Dame de Velankanni est exposée à l’église St Léon, Quartier Militaire, les personnes toutes foi confondues viennent de tous les coins de l’île pour lui offrir leurs prières. Sur place, on parle de phénomènes extraordinaires. En peu de temps, l’église de St Léon est devenue un lieu de pèlerinage incontournable. Les personnes n’hésitent pas à faire la queue pendant des heures pour être reçues par le prêtre.
Il y avait des fidèles partout. Assis sur les marches de l’église, debout dans la cour, regroupés dans la grotte… Ceux-là n’ont pas pu trouver une place dans l’église qui avait été prise d’assaut depuis le matin, pour une messe qui devait avoir lieu dans l’après-midi. L’engouement n’est pas sans rappeler les premières sessions de prière du père Jocelyn Grégoire. Mais on est loin de là. Les fidèles sont venus prier Notre Dame de Velankanni et obtenir la bénédiction du prêtre.
Notre Dame de Velankanni est une représentation de la Vierge Marie telle qu’elle serait apparue dans le village du même nom, en Inde. Le père Dorai Raj, prêtre d’origine indienne et basé à la paroisse de St Léon est derrière ce phénomène. Il ne s’attendait pas à une telle réaction des Mauriciens, mais d’emblée, il avance que c’est Notre Dame de Velankanni elle-même qui en a voulu ainsi.
Au cours d’une messe célébrée à Saint Sébastien, L’Espérance, le père Dorai Raj tombe sur une photo de Notre Dame de Velankanni. Et en interrogeant ses fidèles il découvre que ceux-ci ne connaissent pas son histoire. « Leurs ancêtres priaient Notre Dame de Velankanni et ils ont continué cette pratique sans en connaître l’histoire. Lors d’un voyage en Inde, j’ai décidé d’en rapporter une statue et nous avons construit la grotte ici depuis septembre 2010. » Il faut dire que c’est surtout au sein de la communauté indo-catholique que le phénomène a commencé à prendre de l’ampleur, avant de s’étendre à toutes les religions.
C’est le cas de Bharati, qui vient régulièrement de Saint Julien D’Hotman pour prier Notre Dame de Velankanni. Elle parle de ses « visions » en pleurs et se jette aux pieds du prêtre. Bharati n’est pas catholique. Elle dit venir en pèlerinage ici parce que c’est son propre Dieu qui le lui a demandé.
Relatant l’histoire de Notre Dame de Velankanni, le père Dorai Raj avance que cela s’est passé au 17e siècle en Inde. « Un jeune garçon allait livrer du lait à un grand patron du village. Après s’être endormi près d’une rivière, il est réveillé par une grande lumière. Il voit ainsi une belle dame tenant un enfant dans sa main, lui demandant du lait à boire. Sans hésiter, il lui en donne. » Une fois chez le patron, il se fait gronder car il manque du lait dans le récipient. Le jeune garçon raconta alors sa vision mais personne ne le crut. Mais au même moment, le lait commence à déborder du récipient. Le patron qui était très sévère, changea son cœur depuis ce jour et fit construire une chapelle en paille à Notre Dame de Velankanni.
Deux autres apparitions de la Vierge sont attribuées à cette même région. La deuxième à un enfant handicapé qui fut guéri. Et la troisième, au capitaine d’un bateau en détresse, qui fit construire une église en Inde dédiée à Notre Dame de Velankanni. Elle y est encore.
Depuis la deuxième apparition, Notre Dame de Velankanni est aussi surnommée Notre Dame de la Santé. C’est ce qui explique sans doute l’engouement des Mauriciens pour ce lieu de pèlerinage. Beaucoup de malades viennent prier et demander la bénédiction du prêtre. Certains n’hésitent pas à parler de « guérison miraculeuse ».
Devant une telle situation, le père Dorai Raj a décidé de consacrer ses mercredis et ses vendredis uniquement à recevoir des fidèles. Quand on passe du côté de Quartier Militaire ces jours-là, on voit les personnes faisant la queue et attendant leur tour. Il faut au préalable prendre un numéro. D’autres achètent le livret pour faire la neuvaine à Notre Dame de Velankanni. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a pas vu un tel engouement pour un lieu de culte, depuis longtemps.

———————————————————————————————————————————

PÈRE JEAN-MAURICE LABOUR: « Nous respectons la foi populaire »
Sollicité par Le Mauricien pour une réaction, le père Jean-Maurice Labour déclare que la ferveur autour de Notre Dame de Velankanni relève de la foi populaire. « Nous encourageons les fidèles à prier selon la Parole de Dieu, mais nous respectons la foi populaire. Si les gens disent qu’il y a des changements dans leur vie ou qu’ils notent des signes de guérison, l’évêché ne peut être contre. »
Le père Labour souligne que c’est Mgr Piat lui-même qui a procédé à la bénédiction de la grotte à Quartier-Militaire. Il reconnaît aussi que, concernant la foi populaire, les fidèles peuvent parfois tomber dans l’exagération. Il invite donc à faire attention.

Commentaires

Notre dame de bonne santé donne a mael qui est en France la guérison dune allergie qui l'empêche d'être en bonne santé SVP aller le visiter le guérir il n'a que 2 ans et demi . Moi je suis a Maurice je ne peux le soigné mais vous si .merci

Vellankanni thaye,
thanks for everythin that u hav done in my life,
I hav come across lots of hurdles u hav been always
by my side .

merciii,mere de notre velankanni pou nous avoir mis sur le bon chemin amen

Nous avons pris connaissance de l'existence de Notre Dame Vailankanni très tard à l'ile de la Réunion. Nous venons recemment d'obtenir une statue à l'Eglise de la Délivrance. Comme le cite le PÈRE JEAN-MAURICE LABOUR: « Nous respectons la foi populaire » nous ne pouvons au nom de mes proches et moi-même à nous joindre au Père Jean-Maurice dans ses propos car à Dieu rien n'est impossible, il voit la détresse de son petit peuple qui a le coeur si proche de lui, alors pourquoi lui refuser la Mère même de Dieu pour leur venir en aide dans leur état de santé. Il me semble que la Vierge a toujours été présente dans l'oeuvre de Dieu comme corédemptrice, elle est l'échelle par qui Dieu est descendu vers nous ici bas. Nous avons toute confiance en son intercession, car nous savons qu'elle agit par le Christ dans la Puissance de l'Esprit Saint. Son apparition en Inde au XVII è s est prodigieux, c'est bien pour nous montrer qu'elle est la mère de toutes les nations

Guylene

"Ils seront honteux, ceux qui placent leur confiance dans l'image sculptée, ceux qui disent à une image en métal fondu : "Vous êtes nos dieux." "
Isaïe 42:17

How does the Roman Catholic understanding of “saints” compare with the biblical teaching? Not very well. In Roman Catholic theology, the saints are in heaven. In the Bible, the saints are on earth. In Roman Catholic teaching, a person does not become a saint unless he/she is “beatified” or “canonized” by the Pope or prominent bishop. In the Bible, everyone who has received Jesus Christ by faith is a saint. In Roman Catholic practice, the saints are revered, prayed to, and in some instances, worshipped. In the Bible, saints are called to revere, worship, and pray to God alone.