Avec le retrait de Living With Heart, on s’était dit que les chances de Nordic Warrior avaient encore augmenté. Il serait seul à l’avant et même s’il n’était pas encore à son meilleur niveau, il devrait l’emporter. Cependant, Ashanti Gold ne l’entendit pas de cette oreille. Comme la tendance au cours de la journée était en faveur des secondes chances, il était quelque part dite que les favoris allaient mordre la poussière. Ashanti Gold démontra que sa dernière victoire n’était pas le fait du hasard car il l’emporta avec une marge confortable.
Pour expliquer la défaite de Nordic Warrior, on devrait mettre en avant le fait que son entraîneur ne l’avait aussi pas trouvé à son meilleur niveau. Mais comme il n’avait personne à lui contester le leadership de la course, on s’était dit que la victoire se dessinerait pour lui au bout de la ligne droite. Nordic Warrior pourrait avoir été conservé trop « fresh ». On le voyait « on his toes » dans le rond des présentations et on appréhendait quelque peu le fait qu’il se dépense prématurément. Son entourage fit tout pour le calmer et il fut tranquillement dirigé vers les stalles de départ. Il fut en fait le dernier à y arriver.
La course se déroula bien pour lui. Il fut légèrement sollicité quand Seeking Angelo montra son intérêt pour la position tête et corde. Hot Rocket avait aussi été lancé pour trouver une bonne position. Cependant, il resta en dehors et courut avec le nez au vent durant tout le parcours.
Si on jette un coup d’oeil sur les temps fractionnés de l’épreuve, on remarquera que Rye Joorawon fit tout pour conserver le plus de réserves. Il laissa son cheval accélérer au début de la descente avant de le reprendre au 800m.
Nordic Warrior aborda la ligne droite en tête, mais se retrouve sous la menace de plusieurs adversaires. On remarque surtout Not Liable et Seeking Angelo.
Ashanti Gold, qui s’était contenté d’un parcours tranquille, se mit en évidence à mi-ligne droite. Niven Marday prit la décision de le rediriger vers l’extérieur, anticipant que Nordic Warrior allait lui fermer le passage. L’apprenti prit du temps avant de remettre son cheval sur le droit chemin. Le gris parvint néanmoins à bien revenir sur le meneur et le dominer assez facilement.
Subiraj Gujadhur et les propriétaires d’Ashanti Gold pouvaient laisser éclater leur joie. Ce cheval a maintenant confirmé qu’il s’est reconverti en un finisseur et ses adversaires sont avertis.
Comment aussi ne pas mentionner la bonne rentrée de Not Liable dont la dernière course remontait au 1er septembre 2013. Il a fait illusion à partir du dernier tournant et fut battu par moins de deux longueurs. Très bonne performance donc même si le niveau auquel il était confronté  —  il avait l’habitude de concourir à un échelon plus élevé —  était nettement à sa portée.
Déception du côté de Hot Rocket, mais il a l’excuse d’avoir été contraint à courir avec le nez au vent. Seeking Angelo fut lui aussi en dessous des espérances.
Grays Champ se contenta d’une course tranquille dans l’arrière-garde et n’a pas mal fait dans l’emballage final. Cette course devrait lui servir au cours de ses autres compétitions. Everlast, lui, est à revoir.
Félicitations à Subiraj Guajdhur qui a su bien assurer l’intérim en l’absence de son père Rameshwar qui sera sur place à partir de la semaine prochaine.