La présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim, a procédé dimanche à la remise de certificats à 38 jeunes ayant participé avec succès à l’Internet and Computing Core Certification Course (IC3). Ce cours, financé par la Currimjee Foundation, était dispensé par le National Computer Board.
La cérémonie de remise de certificats avait été organisée à France Boyer de la Giroday SSS, à Plaine-Magnien, village où la présidente de la République a grandi. « C’est une des raisons pour laquelle j’ai tenu à être présente à la cérémonie », a-t-elle insisté. Ameenah Gurib-Fakim en a profité pour rendre visite à son ancien instituteur à l’école primaire de la région.
Dans un discours prononcé lors de la cérémonie de remise de certificats, la présidente s’est réjouie du nombre de filles qui se sont inscrites à ce cours en informatique. Elle a salué l’importance accordée par le groupe Currimjee à la région du sud, où il finance également un projet de logement social. Jusqu’ici, 15 familles de la région en ont bénéficié. Dans ce même contexte, des clés  ont été remises à deux autres bénéficiaires habitant Bambous et Cluny, dans le district de Grand-Port.
Lors de son intervention, la présidente de la République devait souligner l’importance de la notion d’empowerment, qui renforce l’employabilité. « Il nous faut oeuvrer pour notre région, mais aussi pour notre pays », a-t-elle ajouté. Propos soutenu par le président de la National Empowerment Foundation, Aryaduth Seesunkur, qui a souligné que la notion d’empowerment doit prendre le dessus sur l’assistanat.
Pour sa part, Anil Currimjee, Managing Director du Groupe Currimjee, a relevé que « tout développement doit être durable d’un point de vue économique, environnemental et social ». Et de poursuivre : « C’est avec cet état d’esprit que nous nous lançons dans nos projets de développement. » Selon lui, les formations permettent aux jeunes de se créer des opportunités. « Je suis très heureux de constater l’engouement de ces élèves pour les cours en informatique », a ajouté Anil Currimjee.
Les jeunes des villages de Plaine-Magnien et de Camp-Carol ont débuté leur formation le 16 novembre, laquelle a duré 5 semaines à raison de 3 heures de cours trois fois la semaine. « À ce jour, plus de 200 000 Mauriciens ont suivi la formation dans l’IC3 », devait expliquer Vyankoj Mulloo, manager du Government Online Centre, qui intervenait pour la NCB.
Soixante ONG ont bénéficié du soutien de la Currimjee Foundation avec un décaissement de Rs 45 M depuis 2009. Cette semaine, Rs 2 millions de plus seront remises à des ONG. Le montant déboursé par la fondation pour l’éducation et la formation s’élève à Rs 11 M. Plus d’une centaine de personnes ont bénéficié de bourses tertiaires, dont 15 originaires du sud de l’île.
De son côté, Shafeek Nojib, CSR Manager de la Currimjee Foundation, qui agissait comme maître de cérémonie, a salué « le sérieux des élèves » qui ont suivi les cours, « et ce même en période de congé », devait-il souligner. Il a aussi tenu à remercier le dévouement de ceux qui ont aidé à ce que la formation soit un succès.