Le PM: « Mo pou pran desizion ki bizin apre lanket lapolis »

« Mo pa pou dakor ki ena bann dimounn vinn kre divizion », soutient le Premier ministre

Face à la pression grandissante réclamant la démission du vice-Premier ministre, Showkutally Soodhun, après la circulation d’une vidéo dans laquelle figure ce dernier tenant des propos à relent communal, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a été un peu plus clair sur sa position. « J’ai obtenu une copie de deux journalistes et j’ai demandé qu’une enquête soit initiée », a affirmé le chef du gouvernement, qui participait à une cérémonie de signature pour le financement des travaux du complexe sportif prévu à Côte-d’Or, à l’hôtel Labourdonnais, à Port-Louis.
Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) a indiqué qu’il « ne peut assurer de la véracité du contenu de la vidéo » et que « c’est pour cela qu’il s’en est remis à la police ». « J’en ai parlé au Commissaire de Police et je lui ai remis la clé USB. Une enquête sera effectuée afin de déterminer de quoi il s’agit », a-t-il affirmé. Pravind Jugnauth a avancé vouloir rassurer la population et qu’il « fera tout pour œuvrer vers l’unité et l’harmonie ». « Je ne suis pas d’accord que certaines personnes viennent semer la division ».
Il a aussi affirmé qu’il a le sens de la responsabilité. « Quand quelque chose est porté à ma connaissance, je prends les décisions qu’il faut et une enquête est nécessaire dans ce cas », a soutenu le Premier ministre, précisant ne pas vouloir entrer dans les détails qui sont désormais sous le coup d’une enquête. Concernant les réclamations de démission de Showkutally Soodhun par les partis de l’opposition, le Premier ministre a laissé entendre que « lopozision demann tou kalite zafer osi ».
Pravind Jugnauth est aussi revenu sur la construction du Multisport Complex à Côte-d’Or, St-Pierre. « C’est un projet qui coûte très cher au gouvernement. Il n’est pas seulement destiné aux Jeux des îles, mais sera plutôt un atout pour le pays. Nous devons savoir comment l’utiliser convenablement afin qu’il puisse être viable dans le long terme », a affirmé le Premier ministre. Interrogé sur le fait que de nombreux projets sont au profit de sa circonscription, Moka/Quartier-Militaire, le chef du gouvernement a laissé entendre que « c’est une coïncidence ». « Nous avions besoin d’un endroit avec un ensemble de développement. Ce n’est pas moi qui ai choisi ce lieu, mais plutôt des techniciens qui ont eu recours à des études à travers le pays pour repérer un site idéal. Mais peut-être que c’est une bonne chose pour moi ».