S’il n’a pas tenu sa conférence de presse hebdomadaire, du fait qu’il était absent du pays en milieu de semaine, le leader du PMSD, dans un déclaration à Week-End, évoque l’inquiétude qui gagne l’industrie sucrière face à la baisse conséquente du prix du sucre. Selon lui, avec un manque à gagner qu’il estime à environ Rs 2,000  par tonne de sucre, même si le planteurs et autres ti-planteurs de canne s’appuient sur l’argent de la bagasse et de la mélasse, le prix obtenu sera en-dessous du seuil de rentabilité de quelque Rs 16,000. “Il est urgent que le gouvernement considère des mesures, surtout financières, à prendre et voit comment augmenter la productivité de la canne à Maurice”, dit le leader de l’opposition. La situation est inquiétante car si sur le court terme, des aides peuvent être apportées rapidement, sur les moyen et long termes, ce n’est qu’une hausse de la productivité qui permettra la pérennité de l’industrie du sucre qui concerne environ 16,000 planteurs, dit-il.
Commentant l’actualité et les sorties virulentes du PM, ces derniers jours, Xavier Duval estime que cela découle de la mauvaise année de Pravind Jugnauth depuis qu’il a pris les rennes du gouvernement. “Outre sa ligne de communication qui ne fonctionne pas comme il faudrait, la popularité de son gouvernement, au plus bas actuellement, explique la grande nervosité qu’affiche le Premier ministre”, dit-il. Il trouve, cependant, la démarche du chef du gouvernement d’aller devant la Commission d’enquête sur la drogue, “une bonne initiative.” Du fait, dit-il, que le nom de Pravind Jugnauth a été mentionné à deux reprises au moins par le détenu Peroomal Veeren, notamment concernant “un bribe” de plusieurs millions de roupies, auprès de lui à travers Mahen Gowressoo et Geanchand Dewdanee, pour rouvrir le case de Peroomal Veeren et pour le trafic de drogue. Cependant, avant l’audition du chef du gouvernement, il serait judicieux que le détenu Veeren soit à nouveau appelé devant la Commission pour préciser ces allégations et, si besoin est, qu’il soit contre interrogé, insiste Xavier Duval. Dans tous les cas, ajoute-t-il, “il est important que l’enquête suive son cours; la population a besoin de savoir.”
Le leader de l’opposition ne cache pas son inquiétude quant à la dégradation du Law & Order à Maurice et des risques de répercussions sur la réputation et l’image de Maurice et notre tourisme, notamment après le récent meurtre de la Sud-Africaine Lara Rijs, une semaine après un viol allégué dans un hôtel contre une touriste, ainsi qu’une agression à l’arme blanche contre une blogueuse-journaliste-actrice dans un autre hôtel.
Xavier Duval – qui a rendu visite aux familles de La Butte qui se retrouvent contraintes de quitter leur demeure sur ordre d’éviction dans le cadre du projet Métro Express – est d’avis qu’il s’agit d’une décision illogique. Selon lui, en l’absence d’études EIA et géotechniques sur un terrain à risque tel que La Butte, sujet à des glissements de terrains,”c’est précipiter les choses de détruire du jour au lendemain la vie de ces gens.” Il serait plus convenant de faire une étude, selon XLD, ce qui permettrait de donner plus de temps aux propriétaires de déménager et de percevoir une compensation plus adéquate, dit-il.