PMSD : XLD invite le PM à imiter Theresa May en convoquant les élections

« Gérard Sanspeur, qui est payé des fonds publics, doit présenter ses excuses aux ti dimounn après ses propos contre les meter readers », affirme le leader de l’opposition
  • « Ena pillage dan MT », ajoute Xavier-Luc Duval

Le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, a invité le Premier ministre Pravind Jugnauth à suivre l’exemple de Theresa May jusqu’au bout en convoquant des élections générales anticipées afin de laisser le peuple décider qui doit occuper la fonction de Premier ministre. Il a, par la même occasion, invité Gérard Sanspeur, dont les salaires sont assurés par les contribuables, à présenter ses excuses aux ti dimounn après qu’il eut tenu des propos dénigrants à l’encontre des meter readers. Dénonçant une politique « loperasion defons lakess », il a estimé « ki ena piyaz dans MT ».
Se référant à la décision du Premier ministre britannique Theresa May de convoquer des élections anticipées le 8 juin prochain, Xavier-Luc Duval a rappelé qu’en septembre 2016, Pravind Jugnauth avait affirmé que puisque Theresa May a succédé à David Cameron sans passer par les élections, il ne voyait pas pourquoi il fallait organiser des élections après le départ de SAJ comme Premier ministre pour choisir son successeur. « Maintenant que Theresa May a montré qu’elle respecte l’opinion des Britanniques et qu’elle se prépare à aller vers des élections anticipées, Pravind Jugnauth aurait dû montrer qu’il continue à suivre cet exemple et organiser des élections anticipées afin de permettre aux électeurs de décider qui doit occuper le poste de PM. Je n’ai aucun doute sur ce que feront les Mauriciens », dit-il.
Xavier-Luc Duval a d’entrée évoqué les raisons pour lesquelles il a souhaité dans le cadre de sa PNQ mardi dernier que les activités du président de la République ne soient plus exemptées des provisions de la POCA. « Auparavant 95 % des fonctions présidentielles étaient cérémoniales et consistaient à couper des rubans. Or désormais la présidente en poste assume un autre rôle. Elle est un facilitateur dans la conclusion des affaires, elle est en contact avec des hommes d’affaires. Elle intervient auprès des institutions. Elle permet à une personne de réputation douteuse d’avoir accès au VIP à 31 reprises ». XLD a également souhaité que la définition de trafic d’influence, dans le cadre de la PoTA, inclue également ceux qui encouragent les députés à cross the floor pour se joindre au gouvernement moyennant une fonction au cabinet « car cela représente une forme de corruption ».
Le leader de l’opposition s’est élevé contre l’amendement apporté à la Finance Act pour permettre au conseil d’administration du CEB de créer des compagnies privées aux activités exemptées de la Public Procurement Act, dont l’objectif est de protéger l’argent et l’intérêt des contribuables. C’est une tentative délibérée de contourner la loi concernant la lutte contre la corruption et qui protège contre les abus et les tentatives d’échapper au contrôle parlementaire. Déjà, a indiqué le leader de l’opposition, trois compagnies ont déjà été créées depuis l’adoption de cette provision légale, à savoir CEB Green Energy, créée en octobre 2016, CEB Fibrenet Ltd, créée également en octobre 2016, et CEB Facilities Company Ltd, qui a été créée en mars de cette année. Xavier Duval observe que CEB Fibrenet Ltd devrait s’engager dans des contrats estimés à plusieurs milliards de roupies sans passer par le parlement.
Xavier Duval a également dénoncé ce qu’il appelle « l’operasion defons lakess ». Il a rappelé que lors de l’adoption du Telecommunications Bill en 1988, le Premier ministre s’était engagé à donner toutes les informations nécessaires et à répondre à toutes les questions à l’avenir en ce qui concerne la gestion financière de la compagnie MT. Or aujourd’hui le gouvernement tend à favoriser l’opacité, comme il le démontre dans le cas du métro express et pour les autres compagnies qui échappent au contrôle du Parlement. S’agissant de Mauritius Telecom, Xavier Duval a répété à plusieurs reprises « ki ena piyaz dan MT ». Poursuivant son raisonnement, il a dénoncé les trois « S », à savoir « Sumputh, Sanspeur et Sherry » dont les salaires, dit-il, n’ont pas manqué de choquer la population. Il estime également que la population a très mal digéré les remarques de Gérard Sanspeur concernant les salaires des meter readers. « Je suis sûr qu’il est lui-même issu d’une famille pauvre et il n’est pas juste de traiter les ti dimounn avec arrogance et faire comme si être meter reader est une honte. Je demande à Gérard Sanspeur de présenter ses excuses aux ti dimounn parce qu’il est payé de l’argent des contribuables.
Toujours en ce qui concerne la Public Procurement Act, Xavier Duval a déploré le fait qu’alors que le SPDC était couvert par la PPA, ce n’est pas le cas pour la Landscope Company. Il a aussi souhaité que les salaires de Sherry Singh à Mauritius Telecom et des compagnies associées soient rendus publics. Concernant le métro express, Xavier-Luc Duval a accusé le gouvernement de refuser d’agir dans la transparence afin de cacher son incompétence. Il soutient que l’incompétence gouvernementale a été mise en lumière avec l’institution de la Commission d’enquête sur la vente des intérêts de la BAI dans Britam. Il s’est dit satisfait par les explications données à ce sujet par Roshi Bhadain. « On peut mettre une commission d’enquête de manière prématurée ».
Concernant la conférence de presse donnée par Nandanee Soornack en Italie, le leader de l’opposition s’est appesanti sur un seul point relativement à ce qu’elle a dit concernant Tropical Time. « Le gouvernement avait décidé de mettre plus de compétition à l’aéroport. Trois compagnies ont obtenu la responsabilité de la restauration à la suite d’un appel d’offres : Café Lux, Tropical Time et Subway ont chacun obtenu un « outlet ». À la suite de la fermeture d’Airways Coffee il y a eu des opérateurs temporaires. Ce n’est pas vrai de dire que Tropical time a obtenu cinq outlets ».
Le leader de l’opposition a également constaté une hausse sensible du nombre de consommateurs de drogue et estimé que l’abandon de la méthadone a été une erreur du précédent ministre de la Santé. Il a aussi annoncé son intention de rencontrer les étudiant de l’UTM car une augmentation doit également prendre en compte les démunis, ceux qui n’ont pas les moyens.
Xavier-Luc Duval a finalement invité les partisans du PMSD et le public en général au congrès que son parti organisera le 30 avril à l’école Hôtelière SGD à Ébène.