À la Private Notice Question (PNQ) de l’Assemblée nationale ce mardi 3 avril, le ministre mentor sir Anerood Jugnauth répondait au leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval sur les récents cas de brutalité policière. Sur l’affaire David Gaiqui, le ministre mentor a révélé qu’il n’y a pas eu de brutalité policière contre David Gaiqui dont photo avait d’abord fait le tour des réseaux sociaux ensuite la une de la presse en janvier. SAJ a toutefois reconnu qu’il y a eu un abus de procédure des trois officiers de police qui feront l’objet d’actions disciplinaires.

Autre point abordé, I’Independent Police Complaints Commission Act, SAJ a indiqué que cette loi a été adoptée en juillet 2016 et approuvée par le président de la République. L’objectif de la Commission indépendante consiste ainsi à instituer une agence distincte de la Commission des Droits de l’Homme pour enquêter sur la force policière. La première instance enquêtera sur les plaintes déposées contre des policiers dans l’exercice de leurs fonctions, hormis celles pour actes de corruption ou de blanchiment d’argent. En ce qui concerne la mort d’Eddyssen Pachee, dont l’épouse a déposé une plainte pour brutalité policière au poste de police de Rivière du Rempart, une enquête sur l’affaire a d’ores et déjà été ouverte.

Des dispositions ont été prises pour que la loi en question soit proclamée le 9 avril prochain. Après la publication dans la Gazette du gouvernement et la prestation de serment du président et des membres, la Commission deviendra de ce fait pleinement opérationnelle.

De plus, SAJ s’est d’ailleurs prononcé en faveur des sanctions contre des « brebis galeuses » qui s’adonnent à la brutalité policière.