C’est demain et non vendredi comme annoncé par le Cabinet la semaine dernière que se tiendra la réunion tripartite en vue de discuter de la compensation salariale. C’est ce qu’a répondu le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, ce matin lors de la PNQ. Ne confirmant pas si les employés des secteurs privé et public bénéficieront d’une compensation salariale en janvier, le ministre a fait valoir que cette année, le taux d’inflation de 1,3 % est le plus bas depuis 28 ans et que les Rs 600 accordées en janvier dernier à tous les employés étaient « bien au-delà du taux d’inflation ». À une question supplémentaire du leader de l’opposition, Paul Bérenger, le Grand Argentier a répondu que les syndicalistes du secteur public sont également invités à la rencontre de demain.
Bérenger : Au regard de la compensation salariale annuelle payable aux employés pour la perte du pouvoir d’achat due à l’inflation, est-ce que le ministre des Finances dira 1) pourquoi les réunions tripartites en vue de discussions à ce sujet n’ont pas été tenues jusqu’ici, indiquant par là même si une telle rencontre sera tenue d’urgence et si oui, quand, et si non, pourquoi ; et 2) si la compensation salariale sera payée à la fois au secteur privé et aux fonctionnaires, à partir du 1er janvier 2016.
Lutchmeenaraidoo : La réunion tripartite en vue de discuter de la compensation salariale a généralement lieu quelques semaines avant le Budget. Cette année, c’est exceptionnel vu que le budget couvre dix-huit mois et la période se termine en juin 2016. Le Cabinet a décidé que la réunion tripartite aura lieu ce jeudi 3 décembre. La politique du gouvernement est d’accroître le pouvoir d’achat des consommateurs et de gérer le problème de pauvreté. Dans cette perspective, le gouvernement a accordé Rs 600 à tous les employés en janvier dernier, ce qui était bien au-delà du taux d’inflation de l’année. Cela a coûté Rs 1 milliard au secteur public, Rs 3 milliards au secteur privé, soit un total de Rs 4 milliards. Deuxièmement, la pension de vieillesse est passée à Rs 5 000, ce qui a fait passer le Budget de Rs 11,7 milliards à Rs 16,4 milliards, soit une augmentation de 14 %. Troisièmement le prix de l’essence a été revu à la baisse, par 10 % ; le prix du diesel par 13,4 %. Nous avons étendu le Youth Employment Programme. Le gouvernement a introduit un nouveau tarif social concernant le prix de l’électricité pour les foyers à revenus modestes. Le nouveau tarif devrait prendre effet l’année prochaine. Le taux d’inflation, 1,3 %, est le plus bas depuis 28 ans ; 1 % d’augmentation salariale impactera sur le PIB par 0,3 %.
S’agissant de la deuxième partie de la question, la question de compensation salariale sera discutée par le comité.
Bérenger : Le 26 novembre, ne voyant rien venir, les syndicalistes ont décidé de réclamer une réunion tripartite…
Lutchmeenaraidoo : La tenue de la réunion était prévue. Toute décision sera prise par le Cabinet.
Bérenger : La réunion tripartite se tiendra demain alors que le Cabinet avait annoncé qu’elle aurait lieu vendredi et une deuxième fois le 8 décembre. On a même annoncé que le Parlement se rencontrerait le 11 décembre pour le vote.
Lutchmeenaraidoo : Lors de la réunion, nous pourrons faire des propositions formelles. Ensuite, le Cabinet décidera du quantum.
Bérenger : Suivant le ton adopté, se pourrait-il qu’il n’y ait pas de compensation au vu du taux d’inflation ? La compensation en janvier est-elle toujours d’actualité ?
Lutchmeenaraidoo : Le principe de la compensation salariale est d’actualité. La réunion tripartite avec les syndicalistes nous permettra d’avoir un aperçu clair de la direction que l’on devra prendre.
Bérenger : Est-ce que les syndicalistes du secteur public seront présents à cette réunion ? Si la réponse est non, n’enverrions-nous pas un mauvais signal aux fonctionnaires ?
Lutchmeenaraidoo : Ils ont été invités.
Reza Uteem : Aurons-nous un deuxième exercice de compensation salariale en juillet 2016 ?
Lutchmeenaraidoo : Quand le temps sera venu, nous déciderons.