C’est vendredi dernier que Lisa Ducasse a procédé au lancement de son recueil, Midnight Sunburn and 17 Footsteps, entre les murs de La Maison de l’Étoile, à Eurêka. Au rythme de ses mots mis en place à la manière d’une partition musicale, cette soirée poétique était bien plus qu’une rencontre autour des textes. Tous ceux présents ont voyagé sous l’emprise de cette jeune auteure talentueuse, attachante et surprenante. Une belle plume pleine de promesses…
Lisa Ducasse a présenté son premier recueil de poésie, Midnight Sunburn and 17 Footsteps, qui comprend dix-huit textes, dont cinq en français. Après un lancement début avril à Paris, où la jeune Mauricienne étudie, cette présentation à Maurice était indispensable pour elle : “Il fallait que je puisse revenir afin de le permettre de s’envoler d’ici. Parce que c’est ici qu’il naît et qu’il prend racine.” La Maison de l’Étoile, un joyau patrimonial mariant art et créativité, décorée pour l’occasion par Sarah Coowar, a été le témoin de cette première rencontre entre Lisa Ducasse et le public d’ici.
Jeune et discrète, mais dotée d’un talent pour l’écriture, Lisa Ducasse, qui soufflait ses vingt ans vendredi dernier, est une belle personne. Elle écrit depuis son plus jeune âge, et il n’est donc pas surprenant qu’elle se décide à sortir son premier recueil de poésie. Nous retrouvons dans les textes de l’auteure tous les ingrédients d’un esprit créatif, un vécu servi par une grande sensibilité. Pour résumer, tout ce qu’elle adore et qui nourrit son époustouflante imagination.