POLITIQUE - ÉTIENNE SINATAMBOU : "Les propos de Paul Bérenger sont ridicules"

Fidèle à son habitude, le porte-parole de Lalians Lepep, Étienne Sinatambou a fustigé le leader du MMM, Paul Bérenger lors de sa conférence de presse hebdomadaire. Qualifiant les propos de ce dernier de "ridicules" au sujet de son souhait pour les élections générales, Étienne Sinatambou précise que c'est la prérogative du Premier ministre, Pravind Jugnauth d'aller au bout de son mandat ou vers les élections générales.
"Paul Bérenger abuse de la démocratie en venant dire qu'il faut des élections générales. On ne peut pas écouter ses propos ridicules chaque semaine. Qu'il vienne avec des arguments", dit Étienne Sinatambou entouré de quelques membres du gouvernement, samedi matin, au siège de son ministère à Port-Louis. Il estime que le leader du MMM ne respecte pas la démocratie car il n'a pas été mandaté par le peuple pour parler d'élections générales. Selon le porte-parole du gouvernement, Paul Bérenger se trouve en mauvaise posture au Parlement avec 8,7% des sièges contre 45 députés de la majorité. "Paul Bérenger finn deplime ek li pu deplime enkor pu eleksyon partielle", dit-il. Étienne Sinatmbou martèle que les élections générales auront lieu à la fin du mandat du gouvernement ou lorsque le PM en décidera.
L'expression "deal papa-piti" utilisée pour qualifier la passation de pouvoir entre Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth pour le poste de PM est "une insulte à la démocratie et à l'État de droit", dit Étienne Sinatambou. Ne mâchant pas ses mots à l'égard du leader du MMM qui trouve des "formules lapidaires" sur la nomination de Pravind Jugnauth en tant que PM, il avance que toutes les lois qui réglementent la nomination d'un PM ont été respectées lors de cet exercice et qu'il n'y a jamais eu de "deal" entre père et fils. Revenant sur la proposition de Paul Bérenger à Sir Anerood Jugnauth pour faire partir l'ancien PM, Navin Ramgoolam, Étienne Sinatambou se demande si "cela n'était pas un deal à cette époque?" De plus, citant la candidature de Nita Juddoo à l'élection partielle dans la circonscription no.18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes), il s'interroge également si Paul Bérenger ne le voit pas comme un "deal papa-tifi." "Je n'ai jamais entendu un discours politique de cette dame", dit-il. Étienne Sinatambou demande à Paul Bérenger de "guete divan so la porte" avant de critiquer le gouvernement.
Étienne Sinatambou estime que les propos du ministre des Terres, Showkutally Soodhun à l'encontre du leader de l'Opposition, Xavier-Luc Duval à Flacq ne peuvent pas être qualifiés de "menace." N'ayant pas encore écouté la bande sonore de la déclaration de Showkutally Soodhun, il a uniquement lu la transcription et précise "pena narine làdan!" Il dit ne pas comprendre l'attitude de XLD qui avait bien "ri et parlé" à Showkutally Soodhun le lendemain de cette déclaration et s'est ravisé vendredi pour aller faire une déposition à la police. Il fustige XLD qui "fait croire à la population que Maurice n'est pas un État de droit." Et lui demande d'arrêter de faire croire aux Mauriciens ce qui n'existe pas et de laisser les institutions faire leur travail.
Au chapitre de la pension d'invalidité accordée aux personnes épileptiques, Étienne Sinatambou a donné la réplique à ses opposants. Dénonçant une "campagne malveillante de dénigrement et de désinformation" au sujet de la pension qui sera supprimée pour ces malades, il rétorque que c'est totalement faux. "C'est une fausseté qui est propagée par les opposants", dit-il. Chiffres à l'appui, il avance que 2,540 personnes atteintes d'épilepsie obtiennent une aide financière du gouvernement. De plus, pour la période de janvier à juin 2017, 114 nouvelles demandes de pension ont été reçues par son ministère. "Toutes ces demandes ont été approuvées", déclare-t-il, en précisant qu'une personne épileptique a droit à une pension si son incapacité est de 60% pendant un an. Selon ses chiffres, 711 cas arrivés à expiration sont retournés au Medical Board. Parmi ce nombre, 585 ont été recommandés pour le renouvellement de la pension alors que 126 ont été rejétés. De janvier à avril, 28 appels venant des malades ont été faits. 15 ont été accordés la pension et 12 ont été rejetés. Et de mai à juin, 41 cas sont en appel par le tribunal médical.
Par ailleurs, Étienne Sinatambou cite le Good Country Index des Nations Unies qui place Maurice à la première place en Afrique. Il se réjouit que Maurice est le meilleur pays en Afrique grâce à sa contribution au bien-être général de la population. Encore une fois, il fustige ses détracteurs qui, pour lui, ne verront rien de bon à nouveau. "Nous n'avons pas à rougir car nous sommes 33e au niveau mondial", dit-il, citant la position des Seychelles à la 79e place. Les médailles recueillies par les athlètes mauriciens aux jeux de la Francophonie retiennent l'attention du porte-parole du gouvernement. Quant à la révision du transport gratuit et à la formule qu'adoptera le gouvernement, Étienne Sinatambou n'en pipe mot…