Le département Langues étrangères de l’Université de technologie de Silésie a organisé une journée mauricienne le 26 novembre dernier à laquelle le maître de conférences, Sachita Samboo, représentait l’Université de Maurice. Dans l’hiver polonais de Gliwice, ville du sud de la Pologne située à plusieurs encablures de Cracovie, des affiches portant dodos, poissons et fleurs chazaliennes ont quelques jours avant fleuri sur les murs de l’université pour annoncer cette journée mauricienne proposée par la section de français, dont Sachita Samboo était la conférencière d’honneur.
Krysztof Jarosz a tout d’abord brossé une présentation générale du pays, qui allait aider les étudiants à contextualiser et mieux comprendre les trois courts-métrages mauriciens qui ont ensuite été projetés (Baraz de Gaston Valayden, Ruz de Wassim Sookia et La leçon d’anglais de Sophie Robert). À suivi la lecture de poèmes traduits en polonais du créole ou du français d’Alain Fanchon, d’Ananda Devi et de Yusuf Kadel. Sur cette lancée, Sachita Samboo a justement présenté sa conférence sur l’art de traduire la poésie :  « Traduire de la poésie ou pénétrer la conscience du poète sans la démystifier. » Sa consoeur polonaise Anna Szkonter-Bochniak a alors fait un exposé sur l’image de la femme dans l’histoire et la littérature mauriciennes.