PONT ENTRE IMPRESSIONNISME ET CUBISME : Rendre à Cézanne…

Des générations entières de peintres se réclament de lui. Paul Cézanne est considéré comme le père de la peinture moderne et le précurseur du cubisme. Scope s’arrête particulièrement sur le Pont de Maincy, tableau où Cézanne peint l’immobile et le silence.
Ce peintre français est venu au monde le 19 janvier 1839.
Décrié à ses débuts et jusqu’à assez tard dans sa vie, Cézanne est aujourd’hui une figure capitale de l’histoire de l’art. Il voulait produire des tableaux qui soient un enseignement. Ses tableaux sont de plus en plus réfléchis au fur et à mesure qu’il mûrit dans l’introspection d’un artiste qui se donnait comme premier maître la nature.
Précurseur.
Paul Cézanne naît le 19 janvier à Aix-en-Provence en 1839, et fréquente le collège Bourbon avec Émile Zola, qui fut son ami pendant plus de trente ans, jusqu’à ce qu’une dispute les sépare. Zola le prend d’ailleurs pour modèle pour décrire un peintre raté dans le roman intitulé L’œuvre.
Cézanne tisse des liens avec les futurs impressionnistes mais prend ses distances de ce mouvement dès 1877. Néanmoins, ses recherches font de lui le père de la peinture moderne et le précurseur du cubisme. Le dessin et la couleur deviennent alors indissociables de l’agencement du tableau.
Silence immobile.
Son art réside dans cet effort pour réduire la distance entre l’extérieur et l’intérieur, entre la matière et la forme; entre sa subjectivité de peintre et la nature extérieure. Effort particulièrement visible dans le tableau de Paul Cézanne intitulé Pont de Maincy. Cette impression est due à l’absence de ciel et au caractère opaque de l’eau au centre du tableau : une masse imposante et terrifiante comme une grande bouche d’ombre.
Cézanne fait disparaître toute fluidité de la nature en construisant un ensemble compact. Il a peint l’immobile et le silence. Il fige les arbres en un rideau de fond et l’eau de la rivière en un bloc massif. L’ensemble de cette peinture de Cézanne est ordonné en trois parties : l’eau, le pont et les arbres, à l’aide de lignes verticales, obliques et circulaires. L’harmonie des formes, soigneusement maçonnées, provient des couleurs savamment modulées d’un motif à un autre, passages subtils entre différentes teintes.
Nature morte.
On note la puissance du coloris, la vibration des formes sans contours précis et pourtant déterminées, avec une intense netteté par les rapports des couleurs ainsi que les relations des plans. La réalité de l’œuvre en tant que chose peinte pour le plaisir des yeux n’a cependant pas imposé au public d’alors le respect et la sympathie qu’elle méritait. Cela fit rugir l’artiste d’horreur.
De 1883 à 1895 se déroule la période constructive du peintre. Il donne à son travail une dimension fortement structurée. La peinture de Paul Cézanne devient alors géométrique, préfigurant le cubisme. C’est le temps des Joueurs de cartes et des natures mortes.
Renommée.
Cézanne exploite au maximum sa faculté de se tenir en retrait par rapport au spectacle du monde. Il réalise aussi des portraits et des autoportraits. Les personnages de ses toiles sont les fleurs et les fruits des natures mortes; les corps nus au bord de la rivière célèbrent tous, dans une joie non dissimulée, le bonheur d’être au monde.
L’artiste vieillissant ne se laissait pas éblouir par la tardive aurore de sa renommée. C’est seulement deux années avant sa mort, survenu en 1906, que Cézanne connaît son véritable triomphe et que sa réputation commence à dépasser les frontières.
La réalité objective et sa transposition esthétique est au cœur de la démarche artistique du peintre. Cela explique pourquoi Paul Cézanne a pu être un modèle pour les générations qui ont suivi.