Grosse affluence dans la capitale durant ce week-end dans le cadre de l’événement Porlwi by Light, qui se poursuit aujourd’hui pour prendre fin ce soir. Spectacles de lumières et de son, concerts, expositions, démonstrations et autres activités artistiques ont animé les rues de la cité vendredi et samedi soir. Enrobé dans un bel écrin de lumière, Port-Louis a émerveillé les dizaines de milliers de visiteurs venus vivre cette première expérience.
Un grand dragon sort d’une des fenêtres du théâtre. La gueule ouverte, la créature couleur feu glisse le long du mur du bâtiment avant de reprendre son envol dans la nuit de Port-Louis. Projetée sur la façade avant du Théâtre de Port-Louis, la scène est aussi impressionnante qu’inattendue. Quelque trois minutes d’un show de lumière composé d’un montage réunissant danse classique orientale, opéra, séga, entre autres, acclamé par de chauds applaudissements, tandis que d’autres spectateurs commencent déjà à prendre place pour la prochaine projection.
“Grandiose”, “impressionnant”, “féerique”, les qualificatifs sont nombreux pour exprimer l’admiration suscitée par cette oeuvre. “Je ne m’y attendais vraiment pas. J’avais vu les photos sur les réseaux sociaux, je savais que c’était quelque chose d’exceptionnel. Mais pas à ce point. Je pense n’avoir jamais vu quelque chose d’aussi grand”, dit cette mère venue avec sa famille vivre l’expérience Porlwi by Light.
Quelques mètres plus loin, un attroupement devant le bureau du Premier ministre annonce une autre attraction. Le visage peint en blanc, vêtu d’un costume noir, le mime Jamel Collin présente un spectacle interactif où il invite des membres du public à le rejoindre. Un jeune homme veut bien jouer le jeu pendant que les autres spectateurs immortalisent le moment avec leurs téléphones et leurs appareils photos. Tout était bon à photographier dans les rues de la capitale.
Dans ses attraits de lumière, Port-Louis séduit. La capitale a ainsi attiré dans ses rues un très large public diversifié. Devant les portes du Parlement, la foule compacte s’écarte pour laisser passer un dragon chinois qui virevolte au-dessus des têtes dans un tintamarre de cymbales et de tambour. Un arrêt devant la statue de la reine est un passage obligé puisque de l’autre côté de la grille, le bâtiment du Parlement est habillé de belles couleurs qui changent sans cesse.
En face, la Place d’Armes grouille de monde. La grande avenue est ce soir bien plus étroite que d’habitude, tandis que le public circule dans les deux sens pour admirer les installations de lumières qui pendent sur la route et les projections sur les bâtiments alentours.
“Dire que c’est habituellement si gris par ici. Ils gagneraient à laisser ces installations parce qu’elles apportent plus de vie à ce centre-ville qui est généralement mort à cette heure”, dit un employé de banque venu de Curepipe. “Je travaille juste à côté et je n’avais jamais réalisé que cet endroit pouvait devenir aussi beau”.
“Cela ressemble à une grande forêt magique. On aurait dit se trouver dans le jardin des elfes ou dans une des scènes du film Avatar”, s’exclame une jeune femme dans le Jardin de la Compagnie. Les lumières qui pendent le long des lianes, les couleurs projetées sur les grands arbres, les poèmes en kreol et la musique qui animent les lieux apportent en effet quelque chose de magique au jardin. À côté, nombreux sont ceux qui ont profité de la sortie pour visiter le musée sur les murs desquels un film raconte le retour du dodo.
“Nous avons tellement entendu du bien sur cette exposition que nous patienterons le temps qu’il faudra”, dit un jeune faisant la queue avec ses amis pour entrer dans la vieille prison où quarante artistes exposent dans autant de cellules. Tandis qu’une bonne centaine de personnes patientent aux portes, d’autres ont préféré se tourner vers les concerts et spectacles donnés par des artistes dans différentes rues. Grande affluence aussi au Caudan Waterfront, où le “ballet des pirogues” a offert un beau spectacle sur l’eau durant toute la soirée.
Vendredi, les organisateurs estiment avoir attiré quelque 100 000 visiteurs. “Ce soir nous pensons que ce sera encore plus puisque la foule semble plus importante”, indique un des membres de l’organisation. Pour gérer une activité d’une telle ampleur, “nous avons eu une préparation minutieuse et les tâches ont été réparties afin que cette expérience soit vécue intensément par chacune des personnes présentes”, poursuit-il.
Un important effectif policier et des agents de sécurité ont été déployés dans les rues pour veiller au bon déroulement des opérations qui ont aussi profité aux marchands ambulants qui sont restés jusqu’à fort tard. Installés un peu partout, les stands de nourriture et de boissons ont offert une grande variété de produits aux visiteurs.
Une dizaine de groupes sont au programme à partir de 19h30 ce soir et les concerts prévus dans différentes parties de la capitale se poursuivront jusqu’aux alentours de minuit. Les mêmes attractions seront visibles dans le cadre de cette dernière soirée de Porlwi by Light, qui a jusqu’ici été un franc succès.