C’est la 19e fois, depuis 1986, que Nasser Kanowah, 53 ans, est arrêté par la police. Ce récidiviste, résidant Vallée-Pitot, est cette fois accusé d’avoir volé une bague en or et une montre de la marque Ricci dans un lieu de culte, à Plaine-Verte. Le plaignant de 46 ans avait rapporté la disparition de ses biens à la police de la localité le 19 juin.

La Criminal Investigation Division (CID) de Port- Louis Nord, sous la supervision du surintendant Shyam Bansoodeb, a visionné les caméras de surveillance du lieu de culte qui ont montré le quinquagénaire passer à l’acte. Au cours de son interrogatoire mercredi, il a avoué son forfait. La police a débarqué chez lui, où la totalité du butin a pu être récupérée.

Nasser Kanowah n’est pas un inconnu de la police avec son premier délit remontant à juillet 1986 quand il a été intercepté avec une certaine quantité de drogue. Poursuivi pour possession d’héroïne, il avait été condamné à quatre semaines de prison et à verser une amende de Rs 100. Trois mois plus tard, il commet un vol chez un habitant de Plaine-Verte et la justice lui donne un “two-year probation” et une amende de Rs 400. En avril 1987, il écope de 105 jours de prison pour possession d’objets et pour avoir fumé de l’héroïne.

Il récidive après sa sortie en septembre de la même année avec une condamnation de six mois d’emprisonnement pour possession de gandia. Pendant neuf ans, le quinquagénaire évite d’être trempé dans des délits criminels. Mais, en mars 1996, il est arrêté pour avoir volé sept vases à fl eur et est condamné à payer une amende de Rs 3 000. Pendant les années qui ont suivi, il est arrêté pour divers délits, dont des vols, agression, possession de drogue, quête illégale et possession d’objet dangereux, entre autres.

Sa plus lourde condamnation intervient en 2002, quand il est emprisonné pour deux ans dans une affaire de vol. Il avait fait main basse sur une bonbonne de gaz. Son avant-dernier délit remonte à 2015 dans une affaire de vol pour laquelle il avait écopé deux mois de prison. Désormais, il doit faire face à un nouveau procès pour le vol dans le lieu de culte