Un vibrant hommage a été rendu hier à feu Ramoo Sooriamoorthy par la municipalité de Port-Louis à travers le dévoilement de son buste, réalisé par Emmanuel Richon, à l’angle des rues Champ-de-Lort et Saint-Georges. Etaient présents hier matin Yogida Sawmynaden, ministre des Technologies de la Communication et de l’Innovation, le Lord-maire, Daniel Laurent, ainsi que la PPS Roubina Jadoo.
Port-Louisien de naissance, Ramoo Sooriamoorthy  avait démarré sa carrière d’enseignant à la Young Men Govt School avant de gravir les échelons en devenant maître d’école puis inspecteur de l’éducation. Enseignant au collège Bhujoharry, il était affilié au département des jeunes de Form I à III. Ramoo Sooriamoorthy avait également écrit un livre, Les Tamouls à Maurice, et s’était vu décerner une médaille de la cité de Port-Louis en 1973. Il est décédé en 1996.
Ramanujam Sooriamoorthy, son fils, a fait un bref exposé sur la vie de son père tout en rappelant que ce dernier « avait été pour l’indépendance » tout en oeuvrant dans le social. Il a par la suite remercié la mairie de Port-Louis, dont l’ancien Lord-maire Oumar Khooleegan, qui est venu de l’avant avec ce projet de buste. Il a rappelé que son père n’était pas juste un illustre pédagogue, mais « aussi un érudit et brillant autodidacte ». Et Ramanujam Sooriamoorthy de reprendre : « Il a aussi été un ardent militant de l’indépendance. Il avait été approché par SSR pour être candidat aux élections, offre qu’il avait poliment déclinée. »
Pour Yogida Sawmynaden, la contribution de feu Ramoo Sooriamoorthy « est énorme ». Pour lui, ce buste à la mémoire de ce dernier « sera un fer de lance » pour les jeunes. « Quand Ramanujam Sooriamoorthy est venu me voir, j’ai vu en ce projet de buste un exemple pour tous les jeunes de passage à Port-Louis. La contribution de cet homme a été  immense pour le pays, d’autant plus qu’il a oeuvré à la fois pour l’éducation et le social. » Daniel Laurent, Lord-maire, a ensuite parlé de la place du Champ-de-Lort qui, dit-il, « sera un symbole de courage pour les jeunes tout en les inspirant à marcher sur les pas de Ramoo Sooriamoorthy ».