Les Casernes Centrales

Un drame a été évité de justesse dans les locaux de l’Information and Communication Technology Act (ICTA) au 12e étage du bâtiment Celicourt Antelme, à Port-Louis, lundi après-midi. Un employé a en effet tenté de brûler vive la responsable des ressources humaines.

Les employés de l’Information and Communication Technology Act sont toujours sous le choc. Lundi après-midi, un de leurs collègues a en effet tenté de brûler vive la responsable des ressources humaines de cette institution, située au 12e étage du bâtiment Celicourt Antelme, à Port-Louis. Selon la police, l’incident s’est produit aux alentours de 15h.

Le suspect, Kreshan Ramheet, 35 ans, travaille au sein de ICTA comme messenger et agent de sécurité. Sa relation avec les autres employés était souvent tendue car ces derniers n’étaient pas satisfaits de son rendement au travail. La HR manager, Mridula Rakha, 45 ans, avait de fait déjà évoqué le problème avec lui concernant les charges de son travail. Une initiative que le trentenaire n’aura cependant pas appréciée, estimant que la responsable des ressources humaines avait une dent contre lui et ne cessait de lui faire des reproches. Bien décidé à régler ce conflit à sa manière, Kreshan Ramheet est donc entré dans le bureau de la HR manager, qui était alors seule. C’est alors que, muni d’une bouteille contenant une substance orange soupçonnée d’être de l’essence, il a aspergé la victime de son contenu avant de craquer une allumette dans le but de la brûler. Mais en lançant ses allumettes une première fois, celles-ci se sont éteintes. Mridula Rakha a alors commencé à crier pour alerter les autres employés. « To rod lemerdman ek mwa, to pu mor », a ensuite lancé l’agent de sécurité avant de craquer d’autres allumettes, lesquelles n’ont pas non plus pris feu. Alertés par les cris, des employés sont alors entrés dans le bureau avant de maîtriser le forcené et l’emmener à l’extérieur.

Bien qu’elle soit saine et sauve, Mridula Rakha s’est rendue dans un centre de santé pour se faire examiner après s’être plainte de douleurs à l’oreille et au visage. Avant cela, elle se sera toutefois rendue au poste de police de Pope Hennessy afin d’y consigner une plainte contre le présumé agresseur. Ce dernier a été arrêté peu après par la CID de Port-Louis puis conduit aux Casernes centrales pour y être interrogé. Après quoi il a été conduit en cellule, où il a passé la nuit. Il a comparu au tribunal de Port-Louis ce mardi, où une accusation provisoire de tentative de meurtre à été logée contre lui.

Dans le sillage de l’enquête, la police a questionné des employés de l’ICTA. Selon nos renseignements, ces derniers ont confirmé la version de la HR manager, tout en soulignant que le suspect avait déjà eu des démêlés avec d’autres employés dans le passé. Des éléments du Scene of Crime Office se sont également rendus sur place et ont relevé des traces d’un liquide au sol. Ils ont aussi mis sous scellé des bâtons d’allumette partiellement brûlés. Ces objets, considérés comme des pièces à conviction, ont été envoyés pour analyse au Forensic Science Laboratory.