photo illustration

Une enseignante de 50 ans a alerté la police mardi après que son fils toxicomane a pris son enfant de cinq mois dans ses bras afin de l’utiliser et obtenir sa dose de drogue. Selon la quinquagénaire, son fils de 19 ans, qui est malade, ne donne plus signe de vie et elle dit craindre pour la sécurité du nourrisson.

La quinquagénaire a raconté à la police que le suspect s’est marié religieusement à une adolescente de 15 ans. Comme le couple a eu des démêlés avec la police, la jeune mère a été placée dans un “shelter” et c’est elle, en tant qu’adulte responsable, qui a eu la garde de l’enfant pour le moment. La quinquagénaire dira qu’il héberge son fils afin d’avoir un œil sur lui. Elle s’occupe du bébé car le jeune homme passe son temps à se droguer.

L’enseignante a emmené ce dernier à l’hôpital Jeetoo mardi car il s’était plaint de douleurs. Elle a emmené le bébé étant donné qu’il n’y avait personne chez elle. Un médecin devait alors recommander l’admission du patient et il comptait le diriger vers une institution pour une cure de désintoxication. En apprenant cette nouvelle, le toxicomane a quitté l’hôpital avec son bébé pour se diriger vers le parking. Après une dispute, il a lancé en montrant le nourrisson : « Mo pe ale rod enn lavi ar sa ». Il a pris la fuite avant que sa mère ne puisse le rattraper.

Cette dernière a alerté la police de l’hôpital Jeetoo, mais les officiers n’ont pu trouver le toxicomane après une inspection dans les alentours. Plusieurs unités de la police sont en alerte car non seulement le jeune homme ne dispose pas d’argent pour nourrir la petite ou encore d’une maison, mais il n’est pas dans son état normal. La Child Development Unit a également été mise au courant de ce cas. Les recherches se poursuivent pour retrouver le jeune homme.