La mission de la dernière chance confiée à sir Anerood Jugnauth en vue de convaincre la présidente de la république, Ameenah Gurib-Fakim, de soumettre sa démission avant les célébrations du 50 e anniversaire de l’indépendance n’ont pas donné les résultats escomptés. Elle maintient qu’elle n’a rien à se reprocher dans l’affaire des dépenses encourues sur la base de la Platinum Card du clan Sobrinho. Elle laisse le soin au gouvernement de décider pour ce qui est des procédures de destitution sous la section 30 de la Constitution.

Avec le Premier ministre et Leader of the House, Pravind Jugnauth, prenant connaissance officiellement des résultats de la mission de SAJ, tout indique qu’un rappel prématuré de l’Assemblée nationale se confirme de plus en plus. Certaines sources évoquent que l’Assemblée nationale pourrait se réunir au plus tôt le vendredi de la semaine prochaine pour entériner l’Impeachment Motion du Premier ministre.

Entre-temps, le gouvernement devra se résigner à une cohabitation plus que conflictuelle pour les célébrations du 12 mars. D’ailleurs, le Premier ministre ne s’est pas rendu ce matin à la State House pour les consultations hebdomadaires du jeudi. Pour la partie officielle de la cérémonie du drapeau, Ammenah Gurib-Fakim sera présente au Cjhamp-de-Mars.

Compte tenu de la présence du Chief Guest, le président de l’Inde, Shri Ram Nath Kovind, et d’autres invités de marque, dont le chef de la diplomatie de la France Yves Le Drian, les membres du gouvernement n’auront d’autre choix que de se mettre à table pour le déjeuner du 12 mars à la State House. Par contre, le conseil des ministres a adopté le mot d’ordre de boycott de la Garden Party du 13 mars. Aucun membre du gouvernement ne devra s’y rendre.