Le ministre Mahen Jhugroo s’est voulu rassurant : «les amendements qui seront apportés au Pouce Stream (authorised construction) (amendment) Bill ne représentent aucun danger quant à une éventuelle montée des eaux. La société Caudan Ltd nous a fait une requête, parce qu’une partie de la construction comprise dans sa troisième phase de développe- ment, touche le Ruisseau du Pouce.

En effet, quand nous avons parcouru le plan soumis par le demandeur, il y a un balcon et une terrasse qui sont concernés. Ce- pendant, à aucun moment cette construction n’obstrue le Ruisseau du Pouce. Nous pouvons en donner la garantie aux Mauriciens. Cette construction ne comporte aucun risque quant à une éventuelle montée des eaux, comme celle qu’on a déjà eue.» Mahen Jhugroo a convoqué les média, mardi dernier, pour «expliquer la dé- marche du gouvernement en proposant, en première lecture, la Pouce Stream (authorised construction) (amendment) Bill au Parlement. Nous rassurons les Mau- riciens, car nous savons que les souvenirs de mars 2013 sont encore très vifs dans les mémoires, que cette phase de développement du Caudan n’aura aucun effet d’obstruction.»