La configuration des entraînements sera-t-elle une fois encore modifiée la saison prochaine ? Toujours est-il qu’un autre ancien jockey reconverti en entraîneur, en l’occurrence Praveen Nagadoo, qui veut exercer à la tête de son propre établissement en 2018, a fait une demande en ce sens auprès du Mauritius Turf Club.
Actuellement, Nagadoo assiste Shyam Hurchund dans sa tâche à la tête d’un établissement vieux de seulement deux saisons. Dans le passé, il a exercé comme Stable Supervisor au sein des écuries Fok, Gujadhur et Jean-Michel Henry. Détenteur d’une licence d’assistant-entraîneur depuis 2014, il a franchi un autre palier en 2016 en devenant entraîneur licencié auprès du MTC, dans la même promotion que Preetam Daby, Amardeep Sewdyal et Derek Hip.
Dans sa quête d’éventuelles nouvelles fonctions en solitaire, l’aîné des Nagadoo a déjà fait l’acquisition de deux chevaux, à savoir Twirt of Faith et B.Boy, qui sont entre-temps placés sous la garde de l’entraîneur Ramsden en Afrique du Sud. Il compte dans la foulée s’offrir une dizaine d’autres coursiers.
« Barty », qui a été formé sous l’ère Jean Halbwachs à la fin des années 1980 — la même génération que Vinay Naiko, Jean-Roland Boutanive et autre Vijay Anand Bundhoo —  a été apprenti champion au Champ de Mars en 1993, après avoir passé une année à se perfectionner à l’académie de Durban en 1992. Il s’est déjà imposé dans deux classiques mauriciennes, le Maiden en 1996 avec River Run et la Coupe d’Or avec Bold Statement deux ans plus tôt. Miné par des blessures, il a mis fin à sa carrière de jockey en 1999.