Le Premier ministre Pravind Jugnauth, qui inaugurait un village Hall à Bois Chéri samedi après-midi, en présence du VPM Ivan Collendavelloo, du ministre Manish Gobin et de la PPS Andhra Bhoygah a annoncé que jusqu’ici il n’était en présence d’aucune communication du Speaker de l’Assemblée Nationale, Maya Hanomanjee, l’informant avoir reçu une lettre de démission de la Présidente de la République. C’est selon lui la procédure établie.

Le PM, qui affirme avoir reçu un affront d’Ameenah Gurib Fakim qui lui avait promis de démissionner avant de se dédire dit attendre l’officialisation de la nouvelle pour y croire pour ne pas subir une autre.

Parlant sur un ton visiblement tendu le PM regrette qu’on en soit même arrivé à douter de sa parole.

Il exhorte la présidente de faire une déclaration à cet effet ou d’émettre un communiqué de la Présidence et non de passer par les dires d’un avocat.

« Quoiqu’elle fasse je suis prêt à agir » devait ajouter un PM qui annonce que dans son plan il devait rendre publique les reproches faites à la Présidente, la semaine prochaine.

Il a évoqué la commission d’enquête mise sur pied par la présidente en rappelant qu’elle n’en avait pas le droit, que c’était illégal et qu’elle a violé la constitution.

Il a terminé en menaçant de poursuites judiciaires ceux qui aideraient la présidente dans cette démarche.