Avant de prendre l’avion pour assister au sommet du Commonwealth à Londres, hier après-midi, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a choisi un ton paternel pour livrer son dis- cours dans le cadre de Varusha Pirappu.

Invité par la Mauritius Tamil Temples’ Federation, le Pm, qui s’exprimait à Flacq, a insisté sur sa mission prioritaire: “Préserver la langue, la culture et les traditions de toutes les communautés. Le jour du Nouvel An est une occasion où nous prenons de nouvelles résolutions, un nouveau départ. Pour cette raison, nous devons nous inspirer du passé et de ce que nous avons accompli pour décider de la direction que nous devons prendre”, a -t-il dit.

Tout en saluant la contribution des ancêtres disparus, le Pm a parlé de leurs sacrifices pour le développement du pays. Et de leurs efforts pour la conservation des valeurs. D’ailleurs, c’est dans l’esprit de préserver l’héritage ancestral que Maurice, a-t-il souligné, a obtenu l’aide de l’Inde à travers un accord signé avec la Tamil University de la Grande Péninsule. “Ce sera un coup de main, a-t-il ajouté, qui nous aidera à propager davantage la langue et la culture tamoule.” Le chef du gouvernement s’est aussi appesanti sur les messages d’unité et de valeurs prônés par tous les livres sacrés.

Ne ratant pas l’occasion d’interpeller son auditoire sur le combat contre la drogue, il a rappelé que dans le passé, le trafic “était toléré” à un point que “certains avaient créé des laboratoires à Maurice.” Il a plaidé en faveur de la commission d’enquête sur la drogue et a demandé à ce qu’on lui accorde le temps de soumettre ses recommandations. Outre la drogue, le Pm s’est dit interpellé par les accidents de la route. “Malgré les campagnes, cer- taines personnes font toujours preuve d’irresponsabilité et d’imprudence”, a-t-il déploré. Il a condamné la consommation d’alcool et de drogue par certains conducteurs. “Il y a des parents qui laissent leurs enfants, qui n’ont pas de permis, conduire leur véhicule. Ki kalité koze bizin koze?”, s’est demandé le Pm, qui a souhaité un changement de mentalité auprès des usagers de la route.