Manchester United a donné une leçon d’efficacité à Tottenham en s’imposant 3 à 1 à White Hart Lane, dimanche, dans le choc de la 27e journée du Championnat d’Angleterre, malgré une nette domination territoriale des « Spurs ».
MU, qui l’a emporté grâce à un but de Wayne Rooney en première période et à un doublé d’Ashley Young en seconde, revient à deux points du leader Manchester City, facile vainqueur la veille de Bolton 2 à 0.
Alors qu’ils auraient eu besoin de toutes leurs forces pour triompher enfin d’un adversaire qu’ils n’ont plus battu en Premier League depuis onze ans, les Londoniens étaient fortement diminués en milieu de terrain, leur point fort habituel, par les absences de Bale et de Van der Vaart, blessés, ainsi que du nouveau capitaine de l’équipe d’Angleterre Scott Parker.
Les « Red Devils » ont tout de même eu beaucoup de mal, surtout en première période face à des « Spurs » maîtres du ballon, faute d’être souvent dangereux.
A la 38e minute, un but a été refusé à Adebayor pour une main qui, bien qu’involontaire, lui avait permis de contrôler le ballon puis de réussir une jolie aile de pigeon dos au but.
Alors que United n’avait pas eu une seule occasion, Rooney a ouvert le score juste avant la pause, de la tête sur un corner de Young, en profitant du laxisme au marquage de Walker. La star, qui faisait son retour après une forte angine, marquait là son 18e but de la saison en Championnat.
 
Les « Spurs » hors course
Au retour des vestiaires, Tottenham a repris sa domination, mais c’est son adversaire qui a porté le coup décisif à l’heure de jeu, d’une jolie reprise acrobatique réussie par Young. Là encore, le danger était venu d’une faute défensive des « Spurs », en l’occurence d’Assou-Ekoto, surpris par une touche rapidement jouée.
Young, buteur aussi en milieu de semaine avec l’Angleterre lors de la défaite face aux Pays-Bas à Wembley (3-2), a enfoncé Tottenham neuf minutes plus tard d’une superbe frappe enveloppée d’une vingtaine de mètres, après une montée d’Evra.
Defoe a réduit l’écart à trois minutes de la fin d’une belle frappe, mais il était bien trop tard pour son équipe, désormais presque écartée d’une course au titre qui se jouera entre les deux clubs de Manchester.
Cette défaite, la deuxième d’affilée après la déroute à Arsenal le week-end dernier (5-2), relègue en effet l’équipe d’Harry Redknapp à treize points de City et à onze de United.
Les « Spurs » doivent maintenant regarder derrière eux pour préserver leur place en Ligue des champions car Arsenal, quatrième, n’est plus qu’à quatre points après sa victoire à Liverpool (2-1) samedi, et Chelsea, cinquième, n’est qu’à sept points malgré son échec à West Bromwich (1-0), qui a entraîné le limogeage dimanche de l’entraîneur portugais Andre Villas-Boas.