photo illustration

La Custom Anti-Narcotics Section (CANS) ainsi que l’Anti-Drug & Smuggling Unit(ADSU) ont eu du pain sur la planche cette année dans leurs luttes contre le traffic de drogue.

Près de Rs 100 M de drogue synthétiques ont été saisies à l’aéroport, à la poste au port ainsi que des entrepôts de courriels depuis le début de l’année par la Custom Anti-Narcotics Section de la Mauritius Revenue Authority.

La dernière saisie de drogue synthétique par la CANS remonte au 28 mars 2018, où 23 g de “synthetic cannabinoids”, valant Rs 345 000, ont été saisis dans deux colis en provenance de Shanghai, en Chine. Les paquets étaient adressés à deux individus habitant Rose-Hill et Rivière-du-Poste. La drogue avait été remise à l’ADSU, qui a monté une opération de “controlled delivery”, toutefois personne ne s’est présenté pour prendre possession de la drogue. C’est la quatrième saisie de drogue synthétique cette année  après les Rs 1 M de drogue dissimulée dans des bougies le mois dernier.

De la poudre blanche d’une valeur marchande de Rs 26,5 M en provenance de Chine, cachée dans des produits de beauté, avait été interceptée sur un passager à l’aéroport le 13 mars, alors que 2,55 kg de drogue de synthèse, estimés à Rs 38 M, ont été découverts dans des boîtes de produits de musculation le 25 février dans un colis arrivé à l’aéroport sur un vol en provenance du Royaume-Uni. Le même mois, Rs 30 M de “Bath Salt” en provenance de Chine ont été saisies.