Image d'illustration : Source Internet

Une quinzaine de femmes “cleaners”, recrutées en mars dernier par l’Early Childhood Care and Education Authority (ECCEA) pour travailler dans les classes préscolaires du gouvernement, sont employées “on a day to day basis” et perçoivent une somme modeste à la fin du mois.

Ces “cleaners” sont en poste de 8h30 à 14h30 et obtiennent une somme Rs 175 par journée de travail. Aussi, en l’absence de jour férié, elles peuvent percevoir un maximum de Rs 3 850 par mois. Ces dames n’ont cependant travaillé que 16 jours durant le mois d’août, et ce en raison des vacances scolaires. Elles devraient donc obtenir une somme ne dépassant pas Rs 2 800. Mais ce salaire se fait toujours attendre alors que le mois de septembre tire bientôt à sa fin.

D’autres membres du personnel de ces établissements se disent « indignés » par cette situation et qualifient de « cavalière » l’attitude des responsables de l’ECCEA envers ces travailleuses. Selon nos informations, ce matin, les chèques de l’ECCEA n’étaient pas encore prêts.