Princess Margaret Cup: Confirmation pour Beat The Retreat

Cette vingt-quatrième journée a été celle des chevaux côtés avec les victoires de sept favoris sur huit. L’épreuve principale qui accueillait un semi-classique, The South African Airways Cargo Princess Margaret Cup, est revenue à Beat The Retreat qui a confirmé que son récent succès n’était pas le fruit du hasard, arrêtant le chrono à 1.23.91 sur 1400m. Ce succès permet à Patrick Merven de gagner deux rangs au détriment de Maingard et Allet pourtant, lui, victorieux avec Charleston Hero.
Malgré son récent succès sur 1365m où il dominait, entre autres, Ernie, Tandragee et Charles Lytton, Beat The Retreat n’était pas le favori des bookmakers dans The South African Airways Cargo Princess Margaret Cup. Une aubaine pour les partisans du cheval qui a été très joué pour terminer le mieux coté avant la course. Il faut dire que Beat The Retreat n’avait cessé d’impressionner dès ses premiers galops au Champ de Mars. Après sa victoire, il avait été crédité d’un joli galop en compagnie d’Ice Run qui avait facilement dominé et il s’était montré encore plus impressionnant le 1er septembre lors de son travail en solo où il avait enregistré 44.94 sur les derniers 800m traditionnels, et ce, sans forcer. Sur ce galop, il ne faisait pas de doute qu’il serait difficile à battre dans cette épreuve malgré son léger désavantage au handicap par rapport à ses principaux adversaires.
Les plus avantagés à poids d’âge demeuraient Ernie et Tandragee, mais l’alezan de Jean-Michel Henry avait paru en légère baisse ces derniers temps. Reste qu’avec sa première ligne, les bookies avaient affiché la prudence en l’installant d’entrée favori. Ernie a eu un parcours limpide dans le dos de Charles Lytton qui s’est fait déborder par Mootahadee après environ 400 mètres de course. Ernie s’est infiltré entre ces deux chevaux à l’entrée de la ligne droite finale, mais son accélération s’est avérée insuffisante pour disputer la victoire. Il s’est contenté de la quatrième place derrière One Cool Dude. Dillon a tenté le coup en permettant à Prince Of Thieves de contourner Tandragee dans la descente pour se porter sur l’arrière-main du meneur qu’il a accroché dans le dernier virage. Cette tactique aurait pu s’avérer payante si Mootahadee était parti sur des bases moins élevées, car cela lui aurait permis de souffler avant son ultime effort sur les derniers 200m.
Le train de la course servit les desseins de Beat The Retreat que Chisty a tranquillement placé en queue du peloton après une centaine de mètres. Lorsque le futur gagnant a été poussé par One Cool Dude aux abords des 900m, Chisty en a profité pour lui permettre de se rapprocher et de prendre la place de Prince Of Thieves qui avait amélioré sa position. Ce n’est qu’au poteau des 300m que le jockey de Patrick Merven a sollicité sa monture. Piloté principalement aux bras, Beat The Retreat a contourné le peloton pour forcer la différence dans les derniers 100m. Les 1400m ont été couverts en 1.23.91, ce qui constitue le deuxième chrono pour un vainqueur cette saison derrière les 1.23.56 de Scotsnog.
On s’attendait à une meilleure moisson dans le camp de Patrick Merven, mais Chisty n’a pu faire mieux qu’une deuxième place sur Sir Earl Grey dans la quatrième épreuve remportée par Do Be Snappy. Malheureux lors de la vingt et unième journée, il a obtenu sa revanche sur Silver Snaffles. L’alezan de Ramapatee Gujadhur, il faut le dire, portait cette fois le lourd handicap de 61kg et qu’il a dû faire l’effort vu le raccourcissement du parcours pour s’emparer de la position tête et corde et, avec l’instance de Winter Is Coming à son intérieur, puis la pression de Jay Jay’s Wild sur son arrière-main. Malgré cela, Silver Snaffles a pris la troisième place. Le port des œillères a permis à Do Be Snappy de suivre moins décroché, soit quatrième en one off.
Une position qu’aurait certainement pu s’approprier Sir Earl Grey s’il avait hérité d’un meilleur couloir que le futur gagnant. Chisty a calqué sa course sur celle de Do Be Snappy qu’il a tentée de contourner dans la dernière courbe, mais le cheval de Simon Jones avait plein de réserves et piloté cette fois avec plus de détermination par Goomany, il est revenu sur Silver Snaffles avant de résister au retour de Sir Earl Grey. A noter que Jay Jay’s Wild, qui retrouvait la compétition après un problème pulmonaire, a de nouveau saigné.
Ioannis Poullis n’aura pas attendu longtemps pour signer sa première victoire pour le compte de Preetam Daby. Le chypriote s’est signalé dès sa deuxième monte sur Ocean Drive South à l’issue d’une sage course d’attente. Ce cheval aurait pu s’imposer à sa dernière sortie s’il n’avait pas versé à l’intérieur. Poullis s’était visiblement préparé à cette éventualité et il a utilisé ses rênes afin de garder au mieux de ses possibilités sa trajectoire dans la ligne d’arrivée.
La première 
de Poullis
On croyait que Poullis allait insister pour conserver sa position derrière Sierra Redwood, mais il a tranquillement cédé la corde à Masaar pour se retrouver en cinquième position. Le jockey de Daby a montré sa bonne lecture de la course en décalant sa monture à 400 mètres de l’arrivée avant de se mettre en évidence dans le dernier virage. Varadiso a mis le nez à la fenêtre à mi-ligne droite, mais il n’a pu prolonger son effort jusqu’au bout. Ocean Drive South s’est amené à son intérieur et Poullis a dû tirer sur sa rêne gauche pour l’empêcher de trop pencher sur sa droite. Le malheureux de la course se nomme Aspara qui a été contraint de changer de trajectoire à 150m du but lorsque le passage s’est renfermé à l’intérieur de Sierra Redwood qui versait sur sa droite. Emamdee a été rappelé de son devoir de redresser sa monture dans de telles circonstances à l’avenir. Quant au récent vainqueur Masaar, il a trouvé la compétition plus rude à ce niveau.
L’épreuve d’ouverture n’a été l’affaire que d’un seul cheval, en l’occurrence, Swinging Captain qui a donné raison à Shirish Narang de l’aligner pour la deuxième semaine consécutive après sa déconvenue sur 1850m. À l’occasion, il retrouvait les 1500m où il avait été l’auteur de bons débuts. Khathi a demandé un effort à sa monture pour essayer de se porter en tête, mais Gstaad étant également sollicité par Chisty, qui a même utilisé la cravache sur l’encolure de son cheval pour conserver l’avantage de la corde, le Sud-Africain a ramené sa monture après 500 mètres avant de suivre tranquillement dans son dos. Interrogé sur cette tactique, Patrick Merven a expliqué qu’après avoir évalué le champ, il a estimé qu’il n’y aurait pas beaucoup de pas et qu’il avait demandé à Chisty de le solliciter pour prendre les devants. Al Hamd aurait également pu se mêler à la lutte pour le commandement, mais Arnold s’est montré moins obstiné et a placé sa monture sur les barres derrière eux. À environ 75m du but, le favori a été incommodé par New Golden Age, lui-même gêné par Newsman que Goomany, après avoir perdu sa cravache, avait dirigé à l’extérieur du meneur afin de pouvoir prolonger son effort. Goomany a écopé d’une suspension d’une journée et d’une amende de Rs 20 000 après avoir plaidé coupable de « careless riding ». Starsky a également incommodé Al Hamd après avoir versé à l’intérieur. Poullis, dont c’était la première monte, a été appelé à redresser plus tôt sa monture qu’il ne le fait. Swinging Captain a, lui, déployé ses grandes foulées avant de s’imposer dans un fauteuil.
Le vainqueur le plus impressionnant de la journée en terme marge demeure Charleston Hero qui s’est imposé par 6.65L devant son plus proche poursuivant. Wiggins a été sanctionné d’une amende de Rs 5 000 pour avoir excessivement célébré avant de passer le but. Ce cheval de Vincent Allet, qui n’avait que deux partants, hier, montait de deux classes par rapport à sa dernière course qu’il avait d’ailleurs remportée de façon convaincante après avoir eu le loisir de dicter son propre rythme.
Charleston Hero 
par plus de 6L
Cette fois encore, il est parti sur des bases régulières, mais le fait qu’il ait pu réduire l’allure dans la descente sans être inquiété lui a permis de trouver un second souffle pour sprinter en 36.44 sur les derniers 600m. Ses adversaires n’y ont vu que du feu. On espérait voir Cula disputer le commandement, mais le représentant d’Amardeep Sewdyal ne s’est pas élancé correctement et son jockey a préféré le placer sur les barres en midfield. Major Jay, qui avait fait montre de pas à ses débuts, a été ramené par Ségeon, qui ne souhaitait visiblement pas le garder en troisième épaisseur sur tout le trajet. Mais à trop le retenir, ce cheval a saigné.
Déjà présenté comme le cheval à battre dans la troisième épreuve disputée sur 1400m, Lee’s Star faisait figure d’épouvantail suite au retrait d’Argo Solo. L’alezan de Gilbert Rousset a obtenu un parcours en or de sa première ligne. Aware aurait pu bouleverser ses plans lorsqu’il s’est rapproché sur son flanc au 600m, mais Dillon ne s’est pas laissé perturber et il a gardé sa trajectoire avant de s’infiltrer entre Wavebreaker et Noah’s Ark dans la ligne d’arrivée. L’issue ne faisait déjà plus de doutes. Ses adversaires se tenaient de près à l’arrivée à l’exception de Cavallino qui avait saigné à nouveau. Ramapatee Gujadhur a annoncé qu’il le mettait à la retraite.
4 in a row
La cinquième épreuve n’a pas livré de surprise. La victoire est revenue à Black Tractor, qui en profitait pour enregistrer une quatrième victoire consécutive et une cinquième pour 2017. Avec le retrait de The Tripster, Black Tractor n’a eu aucune peine à prendre la direction des opérations de sa première ligne. Une fois les choses en main, Ramsamy a pris le soin de réduire l’allure sans susciter la moindre réaction de la part des autres jockeys qui retenaient tous leurs montures respectives. Du reste, plusieurs chevaux se montraient ardents. Après les deux premiers furlongs, il était évident que Black Tractor ne serait pas facile à remonter. Il a lancé le sprint à 600m de l’arrivée et bien que versant à l’extérieur, il a repoussé l’assaut d’Argun avec une certaine assurance.
L’épreuve de clôture a permis à Shyam Hurchund et à Jean-Roland Boutanive de renouer avec le succès après un long passage à vide. L’entraîneur n’était plus sorti en piste depuis la dixième journée lorsqu’il était parti accueillir Chester’s Wish, tandis que la dernière victoire de Boutanive remontait à la troisième journée sur Burwaaz. Le jockey mauricien a fait le plus difficile en trouvant la corde derrière The Brass Bell, qui suivait Captain’s Cronicle. En se rabattant au premier passage du but, Magic Jay gênait Secret Idea qui a dû être repris par son jockey. Une enquête sur cet incident se tiendra mardi matin. On a eu droit à une belle empoignade dans la ligne droite finale, mais bien accompagné par Boutanive, Political Power a sorti la meilleure accélération pour dominer The Brass Bell dans les derniers mètres.


TEMPS FRACTIONNÉS
1e course : 8.21-11.32-12.11-11.08-11.74-11.46-26.40
2e course: 12.53-12.01-11.36-11.88-11.28-25.06
3e course: 14.41-12.33-10.85-11.38-11.15-25.68
4e course: 7.92-11.86-12.24-11.09-11.63-11.03-26.01
5e course: 14.72-13.06-11.17-11.30-10.59-24.84
6e course: 14.22-11.86-10.90-11.38-10.84-24.71
7e course: 4.67-11.38-12.20-12.86-12.08-12.20-11.23-25.21
8e course: 12.54-12.11-11.02-11.65-11.23-25.59


25e journée — 1500m — B56: Oomph vise une troisième victoire consécutive
Après deux courses de Groupe 1, les amoureux de la race équine auront droit, à l’occasion du vingt-cinquième acte, à une course moins richement dotée comme épreuve phare, certes, mais qui ne s’annonce pas moins compétitive avec plusieurs prétendants à la victoire. Intraitable dans le championnat des 3 ans avec deux victoires coup sur coup, Oomph semble bien placé pour continuer sur sa lancée.
Le porte-drapeau de Jean Michel Henry, Oomph, qui part avec les faveurs des pronostics, sera sans nul doute le top weight de la course. Ce magnifique athlète, qui à laisser derrière lui sa fâcheuse habitude de manquer un temps d’arrêt au départ, ne cesse de monter en puissance. Il se trouve toujours au point au niveau de la condition, et ses sparings partners n’ont vu que du feu à l’heure des galops. Comme les 1500m lui siéent à merveille, le voir réaliser la passe de trois est fort probable.
Il croisera à nouveau le fer avec son dauphin de la dernière fois, Act Of Loyalty, qui a entre-temps ouvert son compteur dans un style convaincant. Alliant une bonne mise en action et percussion au finish, il avait relégué son plus proche concurrent à plus d’une longueur. Selon son cavalier, Steven Arnold, c’est un jeune cheval qui a encore une bonne marge de progression et qui devrait encore briguer quelques victoires à Maurice. Le coursier de l’établissement Gujadhur aura cette fois-ci fort probablement un kilo d’avantage sur Oomph au niveau de l’handicap et a certainement le plus progressé des deux. Il aura à cœur de prendre sa revanche sur son dernier tombeur, Awesome Power. Tanjiro du yard de Patrcik Merven avait surpris tout son monde en s’imposant d’entrée sur 1400M sous la conduite de Reaz Hoolash. Vainqueur d’une course sur le mile dans son pays natal, il appréciera certainement le parcours allongé et, comme il possède une bonne mise en action, il pourrait se mettre dans le dos des meneurs avant de prendre le first run sur ses principaux concurrents. Il ne doit en aucun cas être sous-estimé, car on ne connaît pas encore ses limites.
Vincent Allet alignera quant à lui New Hampshire, qui reste sur une surprenante deuxième place acquise sur sprint. Sa meilleure performance depuis qu’il évolue chez nous. Profitant du train d’enfer imprimé par The Tripster, il a terminé à la vitesse du vent. Le cheval semble avoir mieux cerné son nouvel environnement et a été patiemment entrainé par Ryan Wiggins ces dernières semaines. Les 100 mètres additionnels sont définitivement un atout de taille pour lui et si jamais le train est lancé, il peut bien mettre en exercice ses qualités de finisseurs afin d’ouvrir son compteur chez nous.
Des autres partants, on verra aussi en action le très régulier, mais ô combien malchanceux Candy Rock, qui n’a encore pu goûter à l’ivresse d’un succès en six sorties. Bon second derrière le premier vainqueur classique, Ready To Attack, après huit semaines d’absence. Le cheval donne l’air d’avoir très bien pris cette course et a depuis été méthodiquement préparé réalisant quelques bons galops. Il ne faudra pas prendre sa candidature à la légère, car c’est un coursier qui a affronté les Memphis Mafia et autres Blow me Away sans pour autant être ridicule la saison dernière. Gilbert Rousset misera sur Gharbeee pour défendre ses couleurs. Le cheval semble avoir repris du poil de la bête ces derniers temps et se trouve au point au niveau de sa forme. Sa dernière course doit être mise aux oubliettes. Le train lent imprimé par le vainqueur n’avait pas arrangé les affaires des finisseurs. Ce modèle de régularité, qui a déjà à son actif sept succès, peut dans un bon jour, si les circonstances sont favorables, mettre tout le monde d’accord à ce niveau.
Rameshar Gujadhur aura certainement en Five Star Rock et Seven Fountains deux coursiers capables de surprendre. Les deux chevaux sont actuellement dans de meilleures dispositions. Le premier nommé semble le plus rapide du lot et si on le laisse faire à l’avant, il peut bien tenir jusqu’au bout. Seven Fountains quand a lui aurait préféré un parcours allongé pour mieux s’exprimer après sa très bonne dernière course. Il aura besoin de pas pour faire valoir son finish. On le voit plus pour une place sur 1500m. M Leyend trouve la compétition difficile après des ennuis de santé cette saison. Il devra avoir accompli des progrès significatifs pour espérer disputer l’arrivée s’il est aligné.


Les Partants probables du samedi 16 septembre 2017 (25 journée)
1e course — 1400m (0-15) (cavaliers mauriciens)

Ruby Rocker, Black Gambit, Pageantry, Mr Oshkosh, Captain Nero, Lividus, The Blue Streak, Brazo, Bright Shinning, Put Foot Singe, Villa Le Blanc
2e course — 1850m — B31
Zagazig, Charles My Boy, Saarikh, Alberts Day, Ramaas, Prince Ariano, Carson City, Prince Of Arabia, Wing Man, Roman Silvanus, Halabaloo, Mojo G, Sea Pass
3e course — 1400m — B41
Dealer’s Charm, Maestro’s Salute, Le Clos, Rogue Runner, Cape Horn, After Midnight, Glorious Goodwood, Impressed, Wanted Man, Elysian Park, Cash Lord, Prince George, Imperial Dancer, Burwaaz, Skip The Red, Gameloft, Plain Of Wisdom, Valerin, Data Controller, Golden Ball, Kalinago, Al Dangeur, Melson, Steal A March, In The Trenches, Maxamore, Moi Power, Chosen Path
4e course — 1600m — B46
Dealer’s Charm, Le Clos, Kemal Kavur, Strum, Paladin, Prince Lateral, After Midnight, Parker, Bono Vox, Rebel’s Game, Talbec, Our Jet, Castle, Roving Jet, No Resistance, New Star
5e course — 1365m — B51
Moonlight Runner, Streetbouncer, Apple Pie, Soweto Moon, Strum, Evergreen, Hililyhililyhilo*, Five Star Rock, Mr Bond, Nottinghamshire, Donnie Brasco, Jambamman, Beluga, Fortissimo, Clifton Surf, Burg, Racing For Fun, Forward Drive, Sunset Breeze, Glen Coco, Victory Team
6e course — 1500m — B56
Pierneef, New Hampshire, Awesome Power, Act Of Loyalty, Five star Rock, Mr Leyend, Seven Fountains, Oomph, Donnie Brasco, Tanjiro, Soldier’s Code, Burg, Candy Rock, Gharbee, Sheer Trouble
7e course — 1500m — B36
Pajama Party, Mexican Sun, Pride Rock, Cape Horn, Glorious Goodwood, Impressed, Chester’s Wish, Zen Master, Imperial Dancer, Night Chapel, Burwaaz, Purple Rock, Redwood Valley, Rebel Alliance, Plain Of Wisdom, Kimberley, Logan, Kalinago, Mount Fuji, Chosen Path
8e course — 1500m B31
Mexican Sun, Charles My Boy, Captain’s Order, Pride Rock, Kash Is King, Without A Doubt, Rock On Geordies, Bezamod, Alberts Day, Dark Liability, Right To Tango, Redwood Valley, Rebel Alliance, Gold Medalist, Kentucky Bluegrass, Kimberley, Logan, Halabaloo, Pimpernel, Mojo G, Brave Leader