Les membres de la Federation of Civil Services & Other Unions (FCSOU) ont réuni la presse ce mardi afin de mettre en avant plusieurs points, dans le sillage du dernier Budget 2018/19 présenté par Pravind Jugnauth.

Pour les membres de la fédération, « ce n’est ni un mauvais budget, ni un bon budget ». Toutefois, selon Narendranath Gopee, porte-parole, il y a un amalgame entre des décisions populaires et impopulaires.

Il se dit satisfait du fait que plusieurs secteurs clé n’ont pas été oubliés. Et ce, tout comme l’aspect social de notre économie, tel que « le budget conséquent en ce qui concerne les NHDC, une considération spéciale pour les personnes handicapées ainsi que pour les personnes qui n’ont pas les moyens pour obtenir une assistance légale », a-t-il fait ressortir.

En ce qui concerne la baisse du prix des carburants, il se dit déçu que « sur chaque litre l’essence achetée, nous contribuons Rs 4.50 pour Build Mauritius Fund, sur lequel nous n’avons aucun contrôle. Nous espérions que le gouvernement abolisse cette contribution », avance-t-il.

Il a également été très critique envers le DPM, Ivan Collendavelloo, s’agissant du prix de l’eau. « Le Premier ministre a esquivé sa position en ce qui concerne Collendavelloo qui, depuis quelques mois, annonce la hausse du prix de l’eau et un contrat d’affermage. La décision du ministre des Finances est une claque magistrale à ce dernier, qui doit apprendre à réfléchir avant de s’exprimer ».

Et d’ajouter: « Nous demandons au Premier ministre d’être vigilant. Le simple faux pas que le gouvernement fera en ce qui concerne le prix de l’eau ou encore la privatisation de la CWA auront un impact direct sur les prochaines élections ».