L’abattage des arbres le long de la promenade Roland Armand, Rose-Hill se déroule sous forte présence de la Special Support Unit avec l’aide de la Special Mobile Force ce vendredi 23 mars.

Adi Teelock, porte-parole du Mouvement 270 Lavwa se dit outragée face à cette action du gouvernement. « Bizarrement, je pensais que j’allais pleurer. Mais c’est la colère qui prend le dessus. Nous avions des alternatives dont nous voulions proposer. Mais aucune d’elles n’a été prise en compte. Notre combat, c’était pour sauver la promenade mais aussi pour dénoncer l’opacité du projet. Aujourd’hui, la SMF a débarqué pour faire une bonne partie du travail. Cependant, nous continuerons à dénoncer cette opacité et cette manière de faire concernant ce projet.

De plus, Adi Teelock dénonce la pollution sonore qu’engendrent les travaux tard dans la nuit, empêchant de ce fait les personnes de la localité de dormir. « Étant donné que la CEB continue les travaux entre 20h00 et 4h00 du matin. Le décibel de bruit sonore est supérieur à 60 dB alors que la loi explique qu’entre 21h00 et 7h00 du matin, le maximum est de 50 dB. De ce fait, quelqu’un va contre la loi. Ce que nous voulons savoir, c’est qui a donner la permission pour aller contre la loi, » soutient Adi Teelock. D’ailleurs, depuis le début des travaux, habitants de la rue Vandermeesch n’ont pas cessé d’exprimer leur colère face ce projet.

Pour rappel, le Premier ministre a récemment dévoilé la maquette du Light Rail Vehicle du métro express dont le premier trajet de Rose-Hill à Port-Louis devrait être opérationnel en septembre 2019.