Anil Gayan et Xie Jijian, directeur général du Zhejiang Tourism Bureau

Promouvoir la destination de Zhejiang, une aubaine pour les Mauriciens qui veulent découvrir d’autres pays. Hier à l’hôtel Intercontinental, Balaclava, un “MOU of Strategic Tourism Promotion Cooperation” a été signé entre Zhejiang et Maurice. Profitant de cette opportunité, Anil Gayan a laissé entendre qu’il serait nécessaire d’avoir de nouveau une ligne aérienne chinoise pour desservir Maurice.

Intervenant à l’occasion de la signature d’un accord entre la Chine et Maurice s’agissant de la promotion touristique, le ministre du Tourisme, Anil Gayan, a déclaré que Maurice et la Chine célébraient cette année leurs 45 ans de relations diplomatiques. « Between China and Mauritius we have developed very close ties. La Chine renferme de gros potentiels et nous devons avoir plus d’arrivées de ce pays chez nous. J’ai parlé à l’ambassadeur de Chine pour voir les possibilités d’un retour d’une ligne aérienne chinoise de nouveau à Maurice. » Il a décrit Maurice comme un pays multi-éthnique qui regorge d’activités et cette pluralité de l’île plaira à coup sûr aux Chinois. « Nous mettons en relief la culture et l’héritage légués par les Chinois. On est fiers d’accueillir la délégation de Zhejiang et une de nos missions “is to celebrate variety and diversity found in Mauritius”. » Pour Anil Gayan, il ne fait aucun doute que le marché chinois est porteur.

Xie Jijian, directeur général du Bureau du Tourisme de Zhejiang, a trouvé pour sa part que ce déplacement « favorisera largement la coopération et la communication entre les deux pays et le développement du tourisme à deux échelles ». Par ailleurs, la Province de Zhejiang a signifié son intention de faire venir 2 000 touristes durant l’année à venir à Maurice.

Retrouvez l’article au complet dans l’édition du Mauricien de ce mardi 19 juin.